Une CFDT offensive !

vendredi 10 avril 2009
popularité : 4%

Nouvel accord 35h00

La CFDT et la CGT ont fait une proposition suite à la remise en cause, par la direction de TZF, de l’accord RTT de 2000 afin de négocier une augmentation salariale en compensation des jours RTT perdus. En effet, ces repos pouvaient soit être pris, soit être rémunérés par le biais d’un compte épargne temps ( CET).
Nous avons obtenu :
- Une augmentation de 2 % au 1er aoà »t 2008, avec une régulation sur le salaire de décembre 2008 ;
- Une nouvelle augmentation de 2% sur les salaires au 1er juillet 2009 ;
- Des heures supplémentaires pourront être accomplies dans la limite du contingent annuel de 195 heures et seront rémunérées avec les majorations afférentes :
-* 25 % pour les 8 premières heures (36ème à la 43ème )
-* et 50 % au-delà ( 44ème et plus ).

Comment ça marche

Le temps de travail effectif (7 heures/jour) est compté à partir de la 1ère adresse de la feuille de route jusqu’à la dernière adresse de la feuille de route.

Pour le calcul des heures supplémentaires des Roulants

Au-delà de 45 minutes pour aller du domicile à la première adresse de la feuille de route et idem de la dernière adresse de la feuille de route à votre domicile, le temps sera compté en heures supplémentaires.

- Pour les voitures, le contrà´le des heures supplémentaires se fera par le système MASTERNAUT.
- Pour les deux roues, le salarié appelle la logistique dès qu’il constate qu’il va y avoir un retard sur l’horaire prévu de fin de tournée. Le Coursier doit faire signer et tamponner un bordereau avec l’heure de dépà´t chez le dernier client.

Afin que ces heures vous soient normalement rémunérées, il est important que vous les notiez ! (des carnets vous seront prochainement distribués).
La CFDT a interpellé la Direction concernant les salariés dont les tournées sont restées inchangées au 1er janvier 2009, afin que les mesures d’heures supplémentaires soient appliquées. La Direction s’est engagée à régulariser sur les bulletins de salaire de février.
Restez vigilants et appelez Annie ou Mouloud en cas de problème : 06 60 30 78 26 ; 06 08 56 83 26.

NAO : Négociation Annuelle Obligatoire

A la demande de la CFDT et de la CGT d’ouvrir des négociations sur la NAO, la direction a répondu en s’engageant dans un processus de rencontres : huit séances plénières avec en ligne de mire un procès verbal de désaccord. Malgré la conjoncture actuelle, les difficultés des salariés au quotidien, la direction n’a pas souhaité réellement négocier, nous promenant de séance en séance, sans lâcher la moindre augmentation.
Si nous avons pu obtenir des contreparties dans l’accord des 35h00, le résultat de la NAO se solde par une fin de non recevoir : un procès verbal de désaccord !

Pourtant nos demandes restent légitimes

L’harmonisation et rattrapage des différences de salaires :
- A ancienneté égale et en se basant sur la date d’entrée des salariés dans l’entreprise, appliquer les mêmes salaires aux coefficients 115M et 118M figurant dans la colonne « de 5 à 10 ans d’ancienneté » de « 10 à 15 ans d’ancienneté » et de « plus de 15 ans d’ancienneté » ;
- La revalorisation du salaire coefficient 150M ;

L’augmentation des salaires :
- Une augmentation de 3,5% du salaire de base pour l’ensemble des coefficients.
La direction nous renvoie à de nouvelles négociations à compter du mois de juillet 2009.
La CFDT s’engage à demander la réouverture de négociations sur la NAO. Elles devront prendre en compte les difficultés financières des salariés impactés par la crise sociale.
La CFDT y veillera !

Réunion CE de mars 2009

Lors de la réunion comité d’entreprise du 16 mars 2009, nous avons encore été les seuls à contester et demander l’annulation de deux votes sur les questions portées à l’ordre du jour par la Direction.
- consultation et vote sur obligation d’appel tous les matins soit 30 minutes avant le 1er client, (le temps de travail effectif commence à la première adresse de la feuille de route et non pas 30 minutes avant)
- consultation et vote pour le port du blouson TZF, ainsi que la caution de 80 euros.

(Là encore, vos délégués syndicaux CGT et CFDT ont été les seuls à contester l’illégalité de la demande de versement de caution.)
Au cours de cette même réunion, l’élue du collège sédentaire et le délégué syndical FO ont voté pour l’annulation de l’enregistrement sur cassette des réunions du comité d’entreprise...
Depuis plusieurs années, ces enregistrements permettaient aux élus du CE de contester, si besoin était, la réalité des procès verbaux des réunions du comité.

Pour conclure

Il est heureux qu’une grande majorité des salariés n’est pas été dupe et ait voté au premier tour des élections pour la liste CFDT/CGT. Imaginez plutà´t ce qu’aurait été la renégociation de l’accord d’entreprise RTT subordonné à la signature de délégués syndicaux « maison »à¢â‚¬Â¦ avec la LOI n° 2008-789 du 20 aoà »t 2008 portant sur la rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail :
« Art. L. 2232-12.- La validité d’un accord d’entreprise ou d’établissement est subordonnée à sa signature par une ou plusieurs organisations syndicales de salariés représentatives ayant recueilli au moins 30 % des suffrages exprimés au premier tour des dernières élections des titulaires au comité d’entrepriseà¢â‚¬Â¦. et à l’absence d’opposition d’une ou de plusieurs organisations syndicales de salariés représentatives ayant recueilli la majorité des suffrages exprimés à ces mêmes élections, quel que soit le nombre de votants ».

Votre confiance renforcée, permet à la CFDT, au regard d’une entreprise arc-boutée sur ses positions, de négocier et d’engranger pour vous des résultats concrets. Quant à la NAO prochaine, la balle est dans le camp de la direction, la CFDT n’hésitera pas à faire appel à votre soutien pour faire avancer les négociations ! A suivreà¢â‚¬Â¦.


Documents joints

Tract complet en PDF
Tract complet en PDF