Faire respecter ses droits, c’est voter CFDT !

jeudi 17 février 2011
popularité : 4%

Mercredi 23 février 2011, l’ensemble des salariés de Néopress Direct sera appelé à élire ses délégués du personnel, et ses représentants au comité d’entreprise pour trois ans. Les enjeux de ces élections, au-delà de la mise en place des élus, seront aussi de déterminer les rapports de force, la représentativité des différents syndicats de Néopress Direct.

La proximité de ces élus avec les salariés fait que leur rà´le est primordial. Non seulement ils se réunissent mensuellement avec la direction, mais ils y défendent les intérêts des salariés sur les questions qui vous concernent directement (contrat de travail, organisation et conditions de travail, sécurité, salaires, droits conventionnels et légauxà¢â‚¬Â¦).

L’obligation de réponse écrite de la direction, dans les six jours suivants la réunion, est un gage d’exercer un vrai contre-pouvoir, dans l’intérêt individuel, et même collectif des salariés. Proches de vous et à votre écoute, les délégués du personnel sont porteurs de vos observations, de vos questions. Durant les années passées ils se sont investis avec méthode et acharnement. En étant les relais de la CFDT, ils contribuent et contribueront à construire au quotidien de nouvelles avancées sociales à Néopress Direct.

De nouveaux droits : c’est possible à NEOPRESS !

L’enjeu décisif pour les salariés sera d’imposer, par un vote massif, les revendications que l’on porte depuis des années. Partout les porteurs de presse font remonter à la CFDT, les dérives de l’entreprise : une feuille de paie illisible et incompréhensible, des heures réellement effectuées non prises en compte, les frais de déplacement IK pas suffisamment réévalués, les heures de nuit non revalorisées, etc. La liste est longue, le mécontentement bien réel et très fort. La CFDT répond à cela par l’obligation d’appliquer le nouvel accord de substitution, négocié par la CFDT, permettant de donner de nouveaux droits aux salariés. Pour la direction de Néopress, cet accord reste trop social et trop coà »teux !

La CFDT a négocié cet accord collectif qui permettra aux salariés de Néopress Direct de sortir des minima et d’aller au-delà du Code du travail, d’avoir de nouveaux droits sociaux et surtout d’être mieux rémunérés et mieux considérés ! Cela est aussi possible à Néopress.

Les élections du 23 février 2011 seront décisives pour l’imposer, et à partir de ce moment-là vos conditions de vie et de travail en seront très largement améliorées.

L’action de la CFDT demain à NEOPRESS !

L’engagement de la CFDT ne s’arrête pas au lendemain des élections qui ont lieu tous les trois ans. Bien au contraire !

La liste CFDT s’engage avec vous pour un projet précis et réaliste notamment par :

- l’application de l’accord de substitution, (issu de Médiapresse), pour sortir des minima du code du travail ;
- une représentativité de l’ensemble des salariés, y compris les maîtrises et cadres ;
- l’expérience d’un CE dynamique à votre service ;
- la volonté d’augmenter le pouvoir d’achat dans la négociation des accords salariaux : NAO, le paiement des heures réellement effectuées, les primes, les IK (mieux remboursés), les suppléments (revalorisés) ;
- les heures de nuit : la CFDT souhaite revoir l’indemnité des heures de nuit avec une majoration significative ;
- la CFDT revendique la révision du délai de carence dans le cadre de la couverture maladie à trois jours (Code du travail) ;
- l’amélioration des conditions de travail : des élus CHS-CT au service des salariés, pour la réduction des maladies liées aux troubles musculosquelettiques.

Les premiers effets positifs du nouvel accord d’entreprise à Néopress, permet d’ouvrir de nouveaux droits pour l’ensemble des porteurs de presse : la prévoyance, la prévention de la discrimination, le choix dans l’option des cotisations sociales (forfaitaires ou conventionnelles). Le choix également dans l’option des congés payés (mensualisés ou annualisés), et bientà´t, en cours de négociation, les modalités de décompte de votre temps de travail (avec la prise en compte de toutes vos activités) sur le principe d’une heure effectuée une heure payée, cela dès la première minute travaillée !

Autant de sujet que la CFDT a su imposer par le rapport de force et la négociation.

Et pour continuer l’action syndicale, il est important de voter pour des femmes et des hommes qui méritent votre confiance mais aussi, avant tout, de voter pour un projet qui vous ressemble et qui vous rassemble. Votez pour eux, c’est voter pour vous !


Documents joints

Tract complet en PDF
Tract complet en PDF
Profession de foi
Profession de foi

Navigation

Articles de la rubrique