Le contrat santé des fonctionnaires, c’est la CFDT !

mercredi 12 octobre 2011
popularité : 3%

àƒâ‚¬ la veille des élections professionnelles, l’ensemble des organisations syndicales, hormis la CGT , « valorise » l’accord permettant aux fonctionnaires de La Poste de bénéficier d’un contrat de couverture santé collectif ; c’est de bonne guerre !

Un plus pour les postiers, c’est incontestable !

Le personnel concerné a reçu les documents officialisant ce que la CFDT avait annoncé il y a plusieurs mois déjà , et pour cause, la CFDT est à l’origine de cette avancée majeure.

La Poste va prendre en charge 60 % de la cotisation des employés et 50 % de celle des cadres. Il n’est pas compliqué de comprendre l’impact positif d’une telle mesure qui amène les organisations syndicales à en revendiquer la paternité.

Une avancée majeure pour des fonctionnaires

Alors que l’àƒâ€°tat ne remplace plus qu’un départ de fonctionnaires sur deux, le gouvernement a décidé de ne plus augmenter leur point d’indice, celui-là même qui sert à calculer leur salaire. De plus, aujourd’hui encore, le statut de fonctionnaire ne permet pas d’être couvert par un contrat collectif.

C’était aussi le cas des postiers, jusqu’au débat sur la loi postale de 2010.
Grâce à son action, la CFDT a permis de faire entrer dans cette loi un article permettant aux seuls postiers fonctionnaires d’accéder à ce type de contrat, et cela en préservant le statut auquel chacun est très attaché.

L’action de la CFDT

SUD parle de « polémique dérisoire », en ces temps d’élections professionnelles. Pour la CFDT, il n’est pas « dérisoire » qu’à la veille d’élections, le personnel soit informé de qui fait quoi, et qui obtient des résultats concrets !

Fière de son bilan, la CFDT le défend

La CFDT a l’habitude d’aller au bout de son action et de ne pas tout laisser en plan au moment de conclure.

C’est ainsi qu’elle signe, des accords à¢â‚¬â€œ avec d’autres c’est vrai, à¢â‚¬â€œ dès lors qu’ils sont favorables au personnel.
Pour le contrat santé des fonctionnaires de La Poste, il s’agissait de convaincre La Poste, le gouvernement et les parlementaires ! C’est ce que la CFDT a fait en défendant à chaque réunion, bilatérale et plénière, ce contrat collectif devenu aujourd’hui réalité. La veille du vote de la loi, le soir, un week-end, la CFDT était présente au parlement et heureusement !

Jusqu’au dernier moment, des « forces obscures » se sont coalisées pour faire en sorte que cette avancée historique pour des fonctionnaires passe à la trappe. Force Ouvrière qui aujourd’hui tente de récupérer à son profit cet accord était à la pointe d’un lobbying forcené pour le faire capoter.

Ils l’ont dit, ils l’ont écrit !

« La complémentaire santé obligatoire pour les fonctionnaires est un contrat empoisonnéà¢â‚¬Â¦ » ;
« à¢â‚¬Â¦d’aucuns voudraient faire croire que les postiers(es) soumis à un tel régime, seraient financièrement gagnants. C’est là une analyse à court terme, simpliste et dangereuseà¢â‚¬Â¦ » (Tract FO COM de novembre 2009).
« à¢â‚¬Â¦ sans compter leurs attaques sournoises [comprendre CFDT et CGT] sur NOTRE mutuelle qu’ils veulent tuer au travers des contrats santé entreprise. » (Jacques DUMANS, Secrétaire Général de FO COM).

Arrêtons-là les citations, mais ces rappels sont utiles pour mesurer la capacité de cette organisation à changer de pied et à s’approprier sans vergogne ce qu’elle a combattu avec acharnement quelques semaines plus tà´t, les postiers apprécierontà¢â‚¬Â¦

Dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit

Telle est depuis toujours la démarche CFDT. Nous faisons des choix et nous posons des actes. Aussi, rétablir quelques faits ce n’est pas sombrer dans des polémiques électorales stériles. Nous laissons cela à d’autres. Mais les caricatures et les outrances, ça suffit ! C’est vrai pour FO comme c’est également vrai pour SUD qui vient de déraper dangereusement dans un tract sur les colis d’une violence anti-CFDT inouà¯e. Ce syndicat nous avait habitué à mieux.

Dommage car nous ne laisserons pas passerà¢â‚¬Â¦ ! Le paradoxe vient du fait qu’il s’agit pour cette organisation de défendre par toutes les voies juridiques l’accord de 1999 sur les 35 heures à La Poste qu’elle avait combattu avec force arguments à l’époque.

Aujourd’hui, cette judiciarisation de l’action syndicale tend à se retourner non seulement contre leurs auteurs mais surtout contre le personnel qui, ici ou là , en subit les conséquences. Alors, même si cela énerve certains, la CFDT réaffirme qu’il n’y a pas lieu d’être fiers de ces pseudo-victoires juridiquesà¢â‚¬Â¦

Pour renforcer un syndicalisme d’action et de propositions qui obtient des résultats réels et concrets pour l’ensemble du personnel


Documents joints

Tract complet en PDF
Tract complet en PDF

Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)