Climat social : Il est urgent d’agir !

samedi 21 janvier 2012
popularité : 6%

Depuis plusieurs mois, la CFDT, comme d’autres organisations syndicales, n’a cessé d’interpeller la Direction de la PIC sur la dégradation du climat social dans les halls de production. Demandes d’explications qui pleuvent, pressions managériales, dégradations des conditions de travail, fin des départs des chantiers anticipés, problèmes récurrents de transports, manque de visibilité sur l’avenir, etcà¢â‚¬Â¦ Mais force est de constater que tout s’est accéléré ces dernières semaines.

Tout d’abord, les discussions tardives sur les fêtes de fin d’année, qui ont conduit au dépà´t de préavis de grève pour les samedis 24 et 31 décembre de la part de la CFDT, de la CGT, de FO et de SUD. Du jamais vu sur la PIC depuis février 2004.

Puis le courrier de nos 26 collègues de la 17/24, adressé directement au patron de la DOTC, qui se disaient être victimes de pratiques managériales à la limite du harcèlement de la part d’un encadrant d’après-midi.

Dans un tel contexte, nos dirigeants ne pouvaient plus nier. Il se passait bien quelque chose sur la PIC. Et lors des audiences dans le cadre des préavis de grève, miraculeusement l’écoute n’était plus la même. La décision de réunir une plénière « spéciale climat social » a été prise. Elle a donc eu lieu le 9 janvier 2012.

Suivant les points remontés par les organisations syndicales :

PROTOCOLE D’HARCELEMENT

Suite au courrier de nos 26 collègues, un CHSCT s’était réuni et avait validé la mise en place d’un protocole d’harcèlement. La démarche a donc été mise en place. Toutes les parties vont être entendues dès le 12 janvier, par le médecin de prévention, l’assistant social et le Directeur des ressources humaines de la DOTC.

Commentaires CFDT : la CFDT, comme l’ensemble des organisations syndicales, a demandé que lors de cette démarche d’enquête aucune pression ne soit exercée par la ligne managériale sur les concernés. Pour nous, ce sont eux et eux seuls qui doivent décider s’ils poursuivent leurs démarches. Nous avons également insisté sur le fait que même si l’enquête révélait que les faits ne sont pas considérés comme du harcèlement, rien ne serait plus jamais comme avant. La PIC ne pourra pas faire comme si rien ne s’était passé .

PROBLEMES DE MANAGEMENT

Un groupe de travail sera mis en place dès janvier sur les domaines de compétences des encadrants et des faisant fonction. Le but étant de bien redéfinir le rà´le de chacun. Pour les faisant fonction, des fiches de poste seront établies.

Commentaires CFDT : La mise en place de fiche de poste est une bonne chose car elles permettront de clarifier les choses et mettront fin de faits à l’ambiguà¯té de la fonction des gilets marrons.

SANCTIONS

La Direction locale a enfin pris conscience que le fait de coller des demandes d’explication à chaque « fiche signal » au quai n’était pas une bonne chose et ne garantirait pas forcément une amélioration de la qualité de service.
Désormais, un travail avec les responsables traitement et les encadrants sera demandé. Le but étant, avant de sanctionner, d’analyser collectivement les causes d’erreurs.
Commentaires CFDT : Mettre un peu plus de souplesse et agir en bonne intelligence est plus que nécessaire sur la PIC. Espérons que la démarche soit partagée par l’ensemble de la ligne managériale. En clair, que tout le monde jouera le jeuà¢â‚¬Â¦

TRANSPORTS

Pour la CFDT, si les problèmes récurrents de 152 étaient réglés, cela aurait réduit en partie les tensions entre nos 26 collègues et l’encadrement. Revenir à ce qui se faisait avec la Direction précédente, serait une bonne chose. A savoir, autoriser de quitter les chantiers 10 minutes avant la fin de service. Cela permettrait à nos collègues de mettre toutes les chances de leur cà´té pour éviter de rater le bus.
La Direction locale en a convenu mais n’a accordé que 8 minutes. Elle a accepté de supprimer les billets de retards perçus comme des demandes d’explications. Désormais, un cahier les remplacera et aura surtout pour but d’assurer le suivi entre la RATP et la PIC.

CONDITIONS DE TRAVAIL

Nous le savons tous, travailler dans une PIC est pénible. L’ARACT l’avait d’ailleurs spécifié dans son rapport. Mais depuis ces derniers mois, la remise en cause du principe des ½ vacations, le fonctionnement au RAC n’ont fait qu’accentuer la pénibilité. Les bacs sont de plus en plus lourds. De plus leur peignage n’aide pas les chosesà¢â‚¬Â¦
Aujourd’hui la Direction locale admet qu’il y a réellement un problème sur les TOP générant un poids des bacs excessif. Sur la TOP 4, 20 languettes sont à remplacer. De même, le RAC retrouvera sa vocation première, à savoir la ventilation. Par conséquent, le peignage des bacs sera supprimé. Tout ce qui relève du tri sera renvoyé au chantier « tri manuel ».
Sur les ½ vacations, un groupe de travail composé des membres du CHSCT, du médecin de prévention et des encadrants devraient se constituer rapidement.

Commentaires CFDT : Réduire la pénibilité est pour la CFDT une priorité. Pourtant, nous le savons, celle-ci est due en grande partie au fonctionnement industriel et à son impact désastreux sur les salariés. Il est donc important de regarder comment réduire ces impacts. Jouer sur le principe des ½ vacations est un levier non négligeableà¢â‚¬Â¦

PROMOTIONS

La CFDT, comme l’ensemble des organisations syndicales a rappelé qu’elle n’accepterait pas le non respect des règles en matière de promotion. A savoir, la non équité, la non transparence, en clair « la promo à la tête du client ». La Direction locale a entendu et s’engagerait à mettre tout en à…“uvre pour que les choses se passent dans les règles de l’art. Une commission locale composée du RH, du responsable production et des 3 responsables traitement se tiendra systématiquement à chaque ouverture de RAP. Son but : harmoniser les pratiques et respecter l’équité. Les ouvertures de RAP seront affichées avec le nombre de postes offerts par brigade. Un agent promu ne changerait donc d’horaires, que s’il n’y avait aucun poste d’ouvert dans sa brigade.

Commentaires CFDT : Plus de transparenceà¢â‚¬Â¦ Là est tout le problème. Et vous admettrez que nous ne pouvons qu’être sceptiques, en égard au mode de pratique de ces derniers moisà¢â‚¬Â¦

En conclusion

Il aura fallu que le climat soit explosif pour que nos dirigeants acceptent enfin de se mettre autour d’une table et écoute les demandes des représentants du personnel. C’est malheureusement une démarche bien tardive. Les dégâts sont déjà là . Pour preuve, un nouveau courrier, celui-là anonyme, trouvé dans les boîtes des différentes organisations syndicales le 9 janvier 2012, et faisant état de problèmes avec un faisant fonction en nuit. Pour la CFDT, Tout doit être mis en à…“uvre aujourd’hui pour retrouver des conditions de travail supportables dans les halls. C’est en ce sens que nous serons présents à la prochaine plénière du 25 janvier 2012.


Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)