Ultimatum ou droit d’alerte : Au choix !

vendredi 31 mars 2006
par  Bernard Zago
popularité : 5%

La nouvelle organisation de Paris 13 mise en place depuis le 20 mars a réellement d’énormes difficultés ! La Direction affiche un optimisme béat face aux salariés, face à la CFDT, la CGT et surtout auprès des centres de la DOTC. Elle s’emploie tous les jours à ne rien laisser transparaître : un seul leitmotiv afficher ZERO reste.
Mais à quel prix !

Des facteurs qui s’investissent pour que tous les jours leur quartier soient au pair sont de plus en plus exténués par ces efforts sans en voir le bout. Quotidiennement les pauses ne sont pas prises alors qu’elles sont prévues dans l’organigramme ! Une fin de coupage trop tardive, avec l’impossibilité pour les facteurs de traiter et de sortir les réexpéditions avant de partir en distribution ! Une très mauvaise gestion du trafic des recommandés, trop d’emport par quartier, trop d’avisés d’office ;

la direction exige de ne pas remettre à représenter pour le lendemain pour taire les restes ! Le cahier des charges non respecté, une distribution dans sa globalité après 9h30 !
Des réclamations clients qui tombent comme à Gravelotte. Tout cela dans quel but ??? La CFDT ne cesse d’interpeller la direction sur les dérives de cette organisation. Il est urgent que dans un premier temps des moyens supplémentaires soient octroyés pour enfin travailler dans de bonne conditions et trouver des solutions aux problèmes de cette nouvelle organisation tant qu’il en est encore possible !

La CFDT revendique :

- L’accompagnement de toutes les tournées qui sont dans l’impossibilité de passer le trafic ;
- De modifier l’organigramme : pour terminer le coupage au maximum à 8h00, laisser du temps aux facteurs pour le traitement des réexpéditions et préparer la sortie avant 9 h00 ;
- De modifier l’organigramme : pour que les facteurs puissent prendre leurs pauses ;
- De modifier l’organigramme : pour répondre aux difficultés liées à la prise en charge et à la distribution des recommandés, notamment sur les zones ;
- De réinjecter des positions de travail supplémentaires sur les secteurs en grande difficulté ;
- Une nouvelle compensation spécifique pour les efforts fournis par les facteurs ;
- D’octroyer de nouveaux moyens supplémentaires (CDD) immédiatement pour aider les facteurs en difficulté en attendant la révision des quartiers.

Pour conclure :

La balle est dans le camp de la Direction. La CFDT interpelle une dernière fois la Direction pour que nos revendications soient enfin retenues. Nous n’hésiterons pas à appeler à la mobilisation dans le seul et unique but, faire avancer nos revendications. La Direction ne doit pas jouer et envoyer les agents dans le mur ! Elle ne doit pas laisser pourrir la situation jusqu’à un conflit, mais résoudre les erreurs de cette réorganisation.
La CFDT n’est pas dupe, les salariés non plus !

Ce n’est pas à nous de payer les pots cassés de cette réog....


Documents joints

Tract complet en PDF
Tract complet en PDF

Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

[Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)