Médiapost : La CFDT veut faire respecter les règles

mercredi 24 octobre 2012
popularité : 6%

Alors que la réorganisation annoncée de Médiapost se met en place (pour rappel la CFDT a voté CONTRE), l’inquiétude des salariés à¢â‚¬â€œ notamment les distributeurs à¢â‚¬â€œ ne cesse de grandir, dans un contexte flou et incertain... La disparition des « bassins » au 1/10/2012 n’est qu’une partie de la première vague ; une deuxième est d’ores et déjà annoncée avec la redistribution des portefeuilles clients...

La mécanisation des poignées

La mécanisation des poignées devait, entre autre, permettre la distribution de 80% de BAL les lundis et mardis (pour montrer aux clients notre compétitivité). Cela laisse ainsi le distributeur organiser librement le reste
de sa semaine.

Autre avantage, pour l’entreprise cette fois, cette organisation permet de pallier au manque de personnel certaines semaines... Le projet n’a été présenté qu’en janvier 2012 au CE, aux CHSCT et CCE. Pour rappel une dizaine de sites avaient déjà été mécanisés depuis 2011 ! Suite à un bilan plutà´t positif (dixit Médiapost), cà´té mécanisation comme cà´té distribution, Médiapost a décidé d’étendre la mécanisation à d’autres sites. Quelques règles étaient alors préconisées comme :

- mécanisation des poignées sur la base du volontariat ;
- entretien individuel des salariés concernés ;
- 20% de poignées mécanisées ;
- choix de zones essentiellement suburbaines.

Les règles préconisées ne sont pas respectées

Force est de constater, sur certains sites, une « hémorragie » de distributeurs :

- des poignées de mauvaise qualité entraînant une perte de temps lors de la distribution ;
- des déplacements supplémentaires non payés, les secteurs n’étant pas prêts lors des RDV ;
- des secteurs qui ne sont plus habituels : distributeurs affectés sur toute la zone géographique des secteurs à plus d’1 heure du domicile du salarié : le paiement est du dépà´t au secteur ;
- des cadences irréalisables ;
- des demandes de modifications qui n’aboutissent pas ;
- 80 à 100% de secteurs mécanisés sur certains sites.

La préparation est un élément essentiel du contrat de travail du distributeur
Pour rappel : un distributeur peut refuser la mécanisation de sa poignée

Des conditions de travail insupportables

Nombre des distributeurs ont choisi la démission ou encore l’abandon de poste afin de partir plus vite ne supportant plus ces conditions de travail. Face aux remontées toujours plus nombreuses de distributeurs qui dénoncent des conditions de travail de plus en plus dégradées, la CFDT n’a de cesse d’alerter la Direction.

La CFDT ne se contentera pas des propos rassurants des employeurs pour répondre à ces questions aujourd’hui sans réponse. A la demande de la CFDT des audits ont été réalisés par des cabinets d’experts dans les entreprises.
La CFDT veut connaître les réels impacts de la mécanisation sur le personnel.

Nous sommes à votre disposition n’hésitez pas à contacter la CFDT