Réorganisation Paris 05 PDC : Réussir une réorg : "Méthode" !

samedi 9 février 2013
popularité : 3%

Les chiffres pour la prochaine réorganisation viennent de tomber. Et c’est l’outil METHODE qui nous les donne :
- à¢â‚¬â€œ9.56% de trafic ménage(OO)
- + 13.45% de trafic Objets Signalés (OS).
Or, la reprise d’emploi est de à¢â‚¬â€œ9 facteurs !

Les chiffres pour la prochaine réorganisation viennent de tomber. Et c’est l’outil METHODE qui nous les donne :
à¢â‚¬â€œ9.56% de trafic ménage(OO)
+ 13.45% de trafic Objets Signalés (OS).

Or, la reprise d’emploi est de à¢â‚¬â€œ9 facteurs !

Ce qui équivaut à une baisse de 17.31% de Trafic. Il y a un problème, me direz-vous ? Pas pour la direction locale : pour arriver à cette productivité de à¢â‚¬â€œ9, il fallait regarder la DHMO. QUEZAKO ? Durée Hebdomadaire Moyenne par agent. Car maintenant, les chiffres donnent en moyenne, 29H04 de travail par semaine. Et c’est cette différence de 6 heures par agent qui impliquerait un écart de 8.82 positions de travail. Et pour achever la bête malade, autant arrondir à l’entier supérieur et supprimer 9 positions de travail, dixit la direction...

Une Productivité inacceptable !

Nous avons ici, avec cette démonstration en introduction, un bel exemple que La Poste n’hésite pas à se contredire afin de servir ses plans. En effet, jusqu’à maintenant, c’était de la baisse du trafic dont se servait la direction afin de faire de la productivité ! Aujourd’hui, cela ne suffit plus, puisque c’est le double de la baisse de trafic qui est demandé en productivité. C’est pas grave, la direction se sert alors d’autres chiffres pour expliquer la reprise d’emploi.
Mais cela veut dire quoi, au fond ? Tout simplement que la précédente réorganisation avait été mal faite ? Apparemment, le décalage entre la productivité et la reprise d’emploi ne pourrait s’expliquer que par une précédente réorganisation qui n’était pas sur la base de 35 heures pour tous. Et il faudrait donc que ce soit les facteurs qui subissent seuls aujourd’hui les erreurs des directions passées ? Pour la CFDT, il est clair que c’est INACCEPTABLE. Alors, faites vous entendre et défendez vos emplois !

Toutes les batailles sont à mener

Malheureusement, l’emploi n’est pas le seul combat à mener. Les conditions de travail sont aussi en jeu. En effet, l’emport, par exemple, sera encore plus fort demain. Il ne faut donc pas se limiter à la productivité mais aussi se battre pour améliorer l’emport ; pour des régimes de travail qui vous correspondent ; pour concilier vie privée et vie professionnelle...Pour que vous soyez entendus sur le plus de choses possibles, allez dans un maximum de groupes de travail pour dire ce qui ne va pas et ce qu’il faudrait donc améliorer. Ce n’est qu’en disant haut et fort les choses qu’on se fera entendre. Se taire, c’est subir !

Cette réorganisation démarre sur de très mauvaises bases. Mais il ne faut pas pour autant être fataliste. La Poste ne peut pas réussir une réorganisation qu’en utilisant son outil METHODE qui n’a de cesse d’en demander plus qu’aux seuls facteurs. Il faut aussi qu’elle mette en pratique des compromis afin que les belles paroles se traduisent en actes et qu’elle prenne enfin conscience qu’il faut une véritable politique accès autour des facteurs et non pas à leur détriment.


Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

[Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)