Tout ça pour ça ?!?

Paris 5 PDC
mardi 21 janvier 2014
popularité : 4%

La CFDT ne vient pas, par ce tract, se poser comme donneur de leçons ! Cependant lorsque l’on regarde où nous en sommes aujourd’hui, on se dit vraiment que quelque chose ne fonctionne plus. En effet, qu’une expertise ait été demandée ne nous pose pas plus de problèmes que cela (la CFDT en a conduit une sur Paris 12) mais là où nous ne comprenons plus, c’est à quoi cela a-t-il vraiment servi ? Quelle a été la plus-value pour les collègues ? L’action syndicale est-elle encore possible ou doit-elle s’effacer au profit d’actions juridiques ? Pour la CFDT, la justice ne doit être utilisée qu’en fin de processus, c’est-à -dire après avoir tenté par le dialogue, par le rapport de force mais aussi s’il le faut par les expertises internes (Orgas, APACT, etc !) afin d’obtenir des avancées significatives et non des artifices, souvent à visées électorales, qui ont pour seul effet de condamner les salariés à pire que ce qu’ils auraient pu bénéficier. D’ailleurs, dans certains établissements, comme à Paris 14 PDC, des pétitions spontanées d’agents sont venues contester la volonté de certains syndicalistes, de poser une expertise contre leurs avis ! Nous sommes des REPRESENTANTS DU PERSONNEL et non des représentants de notre idéologie : il y a une vraie différence !

Le CHSCT :
Le CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de travail) est devenu une instance qui a pris beaucoup plus d’importance depuis les élections de 2011. Lors de la fusion des 5éme et 6éme arrondissements, SUD a obtenu deux sièges, CGT et FO un siège et la CFDT aucun et ceci par une simple règle arithmétique, sans tenir compte des réalités des différents centres. La CFDT a alors mis en garde la DOTC sur les risques que cela pouvait avoir dans le dialogue social. Nous n’avons pas été entendus. Dont acte !

CHSCT
2 Sièges SUD
1 Siège CGT
1 Siège FO

L’expertise sur Paris 5
Comme nous vous le disions juste au-dessus, la CFDT ne siège pas au CHSCT de l’établissement. La DOTC a décidé de ne communiquer les préconisations du cabinet d’expertise qu’aux membres du CHSCT. Ainsi, nous ne pouvons rien vous dire de plus que ce que les autres OS ont bien voulu vous dire. De ce fait, la DOTC a écarté la CFDT de toute information utile.

Rien de concret n’est ressorti de cette expertise

Et maintenant ?
Lors du second Comité Technique (CT) qui s’est tenu le 07 janvier, la CFDT a voté contre ce projet. Elle a aussi signalé à la direction que durant le gel de la réorganisation, c’est-à -dire durant l’expertise, la CFDT n’a pas été informée de ce qui se passait. Mieux, c’est au moment de préparer les différents accords soumis à signature que la direction locale s’est rappelée qu’il existait d’autre organisation syndicale que celles présentes dans le CHSCT. Mais comment pourrions-nous apposer notre signature sur des accords pour lesquels nous n’avons jamais eu la possibilité de faire des propositions dans le but de les améliorer. Par le passé, la CFDT a toujours répondu présent lorsqu’il s’agissait d’assurer le meilleur pour vous.
Nous avions même accepté de « sauver  » les régimes de travail d’un établissement où nous étions fréquemment vilipendés, sans raison, lors de nos visites (Paris 06).
C’est dans cette logique que la CFDT souhaite aujourd’hui que les OS plébiscitées lors des précédentes élections pour s’occuper de votre quotidien, les mêmes qui ont diligenté l’expertise, prennent leurs responsabilités. En effet, nous estimons qu’il serait trop facile de demander aux autres de faire le boulot. C’est ce qu’il s’est passé lorsqu’ils ont fait appel à un cabinet externe. Encore faut-il que cela serve à quelque chose !

Si aucun accord signé : que se passera-t-il ?
Sur les régimes de travail : Sur ce point, il n’y a pas de risque immédiat. Cependant, la Poste pourrait décider, par exemple, de suivre quelques préconisations du rapport d’expertise qui stipule qu’il est anormal qu’un quart du personnel soit en repos de cycle le samedi alors qu’il y a un fort trafic ce jour-là . Ce qui signifierait alors que vous devez travailler tous les samedis ! De même, la Poste pourrait revenir sur la notion de fini parti, si chère au plus grand nombre. Demandez justement à ces OS, ce qu’il s’est passé à Nice suite à une expertise concernant le fini/parti. Vous ne serez pas déçu !

La CFDT exclue des négociations

Sur l’accord social : Auparavant lors des réorganisations, nous obtenions des RC lors de la mise en place, des promotions, des engagements sur l’organisation du travail, des innovations, des sommes revues à la hausse pour ceux qui décidaient de se rapprocher de leur lieu d’habitation ! Cela était accessible simplement par la négociation. Aujourd’hui, pour obtenir les mêmes choses, un accord doit être validé à hauteur de 30% de la représentativité des OS. Vous l’aurez compris, la CFDT ayant été écartée de la fin des négociations, nous n’avons plus eu notre mot à dire. Nous n’avons donc pas souhaité signer un accord qui ne nous correspondait pas. D’autres OS n’ont pas voulu signer, certainement pour de bonnes raisons également. Il est vrai qu’au sujet des compensations, ils disent qu’ils ne demandent pas l’aumône ! Mais nous ne voulons pas nous exprimer à leur place. Le mieux sera de leur demander pourquoi vous n’avez donc rien obtenu du tout.

Aucune compensation pour les efforts fournis !

La CFDT souhaite à travers ce tract une prise de conscience face aux enjeux mais aussi aux dérives que nous connaissons et que nous ressentons de toute part. D’ailleurs, si nous étions « tordus  » nous pourrions penser que cet « extrémisme  » (d’un côté certains syndicats et de l’autre la Poste) arrange les intérêts de chacun d’eux. En effet, rétrospectivement et en regardant les différentes étapes de ce « jeu de dupes  », jamais nous n’avons perçu une réelle volonté d’agir pour l’intérêt des collègues et pour la CFDT c’est vraiment cela le plus regrettable. Nous n’allons pas vous faire croire que par notre simple participation aux négociations, nous aurions pu changer la face de cette réorganisation mais en tout cas nous aurions véritablement agi, lutté pour vous afin de vous obtenir des avancées concrètes.

La CFDT n’a qu’un seul intérêt :
C’est vous !

L’expertise n’aura finalement pas apporté grand-chose. Pire, aucun accord n’étant valide sur Paris 5, il n’y aura eu aucune promotion, aucune innovation, ni aucun RC pour la mise en place. Tout ça pour ça me direz-vous ? Certains se réjouiront d’avoir réussi à repousser la réorganisation de quelques mois. Mais pour quelles améliorations dans la qualité de vie au travail ? Pour combien d’emplois récupérés ? Espérons qu’à l’avenir, le syndicalisme de propositions et de négociations saura retrouver sa place dans une volonté de respect des collègues et aussi dans la recherche d’un gagnant/gagnant bénéfique à tous !

S’engager pour chacun, agir pour tous !


Documents joints

Tout ça pour ça ?!? Paris 5 PDC
Tout ça pour ça ?!? Paris 5 PDC

Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

[Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)