La CFDT revient à la charge sur les ponts et obtient gain de cause

LA POSTE COURRIER
mardi 28 janvier 2014
popularité : 6%

La DO2P abandonne la notion de votes « par CSRH  »
Après le gà¢chis fait autour des ponts de 2014 et du sondage organisé en amont, la CFDT est retournée au combat pour obtenir des avancées sur un sujet qui a généré trop d’insatisfaits. En appliquant une moyenne de 60 % de votes favorables sur l’ensemble d’un CSRH pour obtenir la fermeture de celui-ci, seuls les CSRH de Clermont, Appui DO2P et Allo RH ont validé la fermeture de leurs sites lors des ponts proposés.

Une situation ubuesque ! A rectifier !
Les conséquences n’ont pas tardé. Face à la décision de la direction de contraindre les personnels à une obligation de présence à hauteur de 50% lors de ces ponts, des centaines de demandes de congés venant de tous les CSRH de France sont arrivées à la DO2P, chacun cherchant à tirer son épingle du jeu pour obtenir un congés en mai, période de congés scolaires.
Alertée, la CFDT a constaté que 7 d’entre eux, malgré un vote massif « pour  » la fermeture, n’ont pas atteint les 60 % « par CSRH  ». Ces derniers devaient ainsi rester ouverts.
Pour eux, la CFDT exige de la DO2Pde respecter les votes de ces sites.

7 sites de plus accèdent aux ponts grà¢ce à la CFDT}
A l’issue de la négociation avec la direction, la CFDT a obtenu gain de cause. En posant au choix, CA, RE, BONI, RC, les agents des sites de l’Ile de France, de Meaux, Bergerac, Niort, Metz, Valenciennes, Orléans vont pouvoir accéder aux souhaits qu’ils avaient exprimé à plus de 80 % lors de la consultation.

PNG - 7.7 ko

Refusé de prime abord, le décalage des repos de cycles sur les ponts est acté grà¢ce à la CFDT. Les jours pris lors de ces ponts n’auront pas d’impact sur les BONI.
La CFDT a paré à l’urgence !
Pour nous, le dialogue social doit être au coeur des changements dans l’entreprise.
En 2015, La DO2P ne doit plus mettre la charrue avant les boeufs et prendre le temps de réellement « écouter  » ses agents !


Documents joints

La CFDT revient à la charge sur les ponts et (...)
La CFDT revient à la charge sur les ponts et (...)