Le service Maintenance passe à la trappe !

Gennevilliers PFC
jeudi 3 juillet 2014
popularité : 3%

Disons-le très clairement : Ils ont fini par avoir la peau de la Maintenance de la PFC. Le pire c’est que la direction a voulu nous la faire en douce. Aucun dossier de réorganisation n’a été élaboré comme c’est le cas dans tout projet de réorg. Il a fallu l’intervention énergique de la CFDT pour qu’au moins le service soit traité dans le respect des règles RH à La Poste. Maintenant, il reste à clarifier la situation des techniciens et surtout leur donner des perspectives sur leur devenir.

C’est quoi ce plan ?
La direction locale avait tout préparé pour externaliser le Service Maintenance, le confier à la Sous-traitance, tandis que les principaux intéressés n’étaient même pas avisés d’un tel changement. Il a fallu qu’on le découvre dans une ligne noyée dans le premier dossier de présentation du projet OTT de la PFC : « La Maintenance étant intégrée à la Production, plusieurs propositions vous sont présentées :  ». Tout simplement ! Alors, on a creusé et exigé des clarifications. C’est ainsi que l’on a compris que le service allait être sacrifié au profit de la Sous-Traitance. Sans concertation, sans accompagnement ! Sans considération aucune pour une équipe qui s’est investie depuis la création de la PFC (1997). Celle-ci a oeuvré au bon fonctionnement de cette entité tout en s’adaptant à chaque nouvelle évolution technologique. C’est ce bébé que ColiPoste veut jeter avec l’eau du bain. Incroyable !

La CFDT a fait son job !
La CFDT a interpelé immédiatement la direction sur son obligation de présenter un projet en bonne et due forme concernant la Maintenance. D’abord, qu’elle nous explique le bien-fondé de cette décision qui consiste à mettre fin à un service qui a fait ses preuves ! Ensuite, qu’elle officialise la réorganisation du service pour mieux prendre en compte l’impact de ce grand chamboulement sur le personnel ! La CFDT mettra tout en oeuvre pour que chacun assume ses responsabilités dans ce dossier. D’où la décision de la section CFDT d’interpeller les membres du CHSCT afin de faire intervenir un cabinet d’expertise pour mieux appréhender la situation.

A qui profite le crime ?
En 2011, la suppression des astreintes des techniciens au profit d’un prestataire privé a généré une perte sèche de quinze pour cent (-15%) sur leur salaire. Pour quel résultat ????? Nous préparer à l’arrivée brutale de la sous-traitance à 100%. En tout cas, le personnel postier avait bien senti « le coup fourré  ». Aujourd’hui, à Gennevilliers, le Hors-norme et le vrac chargement sont déjà sous-traités. Demain, que restera-t-il aux postiers ? Pour la CFDT, cette manie de tout sous-traiter « à n’importe quel prix  » est insupportable ! Nos acquis, nos services, on veut les garder. C’est pourquoi, nous disons STOP à la « grande braderie !  »

Avec la CFDT, soutenons tous nos collègues techniciens !


Documents joints

Gennevilliers PFC (juin 2014)
Gennevilliers PFC (juin 2014)

Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

[Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)