LES BRUITS DE COULOIR N’EMPÊCHENT JAMAIS D’ENTENDRE LA VÉRITÉ !!!

mardi 17 mars 2015
popularité : 10%

Cher(e)s collègues,
Comme annoncé en son temps, le résultat des dernières élections professionnelles, tenues dans la PDC Paris 17, a consacré FO première organisation syndicale, avec 44,57% des voix exprimées. Score qui est censé, en principe démocratique élémentaire, conférer plus que du poids pour pouvoir peser sur les grandes décisions dans notre établissement.

Comme annoncé aussi, la CFDT, avec 17,71% des voix, a été placée troisième à Paris 17 après FO et la CGT (18,21%). Une position qui, vous en conviendrez, n’est donc pas pour nous accorder une force de persuasion ou de dissuasion décisive.
En ces temps plutôt anxiogènes liés, entre autres, à l’imminence de cette fameuse « réorganisation », vous vous demandez certainement pourquoi un tel rappel d’un vote passé, de ses résultats et de ses conséquences ?

La réponse est tout aussi légitime que la question : Certains bruits de couloir ne cessant de faire circuler ragots et mensonges tantôt sur l’effacement de la CFDT, tantôt sur sa prétendue connivence avec la direction ; et ce au gré des visées inavouables ou du désarroi de ses détracteurs, il est donc temps d’en finir avec les bobards, les boniments, et autres allégations trompeuses.

Oui la CFDT a été reléguée à la troisième position à Paris 17 par la force d’un vote dont nous respectons la portée démocratique.

Oui la CFDT a pris acte de votre message et reconnaà®t que FO est désormais votre représentant majoritaire à la PDC Paris 17.

Oui la CFDT a pris le choix somme toute conséquent de prioriser les établissements dans lesquels les votants lui ont donné un mandat clair et précis en la portant à la première ou à la deuxième place.

Non nous n’avons pas vocation à nous substituer à un syndicat largement majoritaire. C’est à lui d’honorer ses engagements.

Non nous n’avons pas vocation à nous mêler d’une séquence importantissime dans le cours professionnel de votre établissement comme, par exemple, un projet de réorganisation qui s’annonce porteur de grands chamboulements.

Non ce n’est pas avec nos 17,71% que nous pouvons peser sur le cours d’un projet majeur de réorganisation. Aussi, depuis le mois de janvier, toutes les séances de réunion consacrées à ce projet de réorganisation (RDSL, Bilatérales) et auxquelles la direction a convié toutes les organisations syndicales ont été tenues sans la CFDT.

Notre sens de la cohérence ne souffrant la moindre entorse. D’ailleurs, les comptes rendus afférents à ces réunions, disponibles et consultables, sont clairs à ce propos. Ils révèlent les positions des uns et les postures des autres.

Cohérence oblige encore et toujours, lors du dernier CHS-CT au titre de l’ancienne mandature, la CFDT s’est prononcé contre le projet de réorganisation. A l’instar des autres OS. Pour rappel, ce qui prévaut dans un CHS-CT c’est la qualité de représentant du personnel de son membre et non son appartenance syndicale.

Alors, oui la CFDT se déclare contre cette « réorganisation ».
Mais non, n’étant pas majoritaire, comme votre dernier vote l’a consacré à Paris 17, pour porter haut et fort vos revendications et relayer sérieusement et fermement vos appréhensions quant à cette « réorganisation » bouleversante, nous n’avons comme obligation que de respecter la légitimité du syndicat que vous avez fait majoritaire et dont vous êtes en droit d’attendre, en retour, une grande marge d’action. Cette force d’action, le syndicat majoritaire l’a acquise grà¢ce à votre vote.

Dans les grandes largeurs ! C’est à lui qui en dispose de la déployer pour vous en faire bénéficier.
Cela dit, l’on se demande alors pourquoi s’acharne t-on sur la CFDT à coups de potins trompeurs ? à quoi riment ces racontars malveillants ? qui a intérêt à détourner votre attention des véritables enjeux qui ont cours actuellement à Paris 17 ?
Que veut-on cacher par cet opaque écran fait d’assertions fumeuses ?

La ficelle est toujours grosse, le propos constamment simpliste et léger : quand la CFDT est à la table des réunions ou des négociations, c’est qu’elle doit être de mèche avec le patron ou la patronne, et quand elle n’y est pas, c’est qu’elle doit être soupçonnée de tous les
maux ! C’est à croire que ceux qui soufflent sur le brasier de telles contrevérités, ne doivent exister ou rayonner que par la CFDT !!

Donc nous rappelons clairement, à propos de cette « réorganisation » à Paris 17, que nous ne sommes dans aucune négociation avec la direction, ni de près ni de loin. Et, encore une fois en respect de l’acteur syndical majoritaire et de sa légitimité acquise de haute main, nous ne faisons nôtre aucune de ses actions (prise de parole, pétition...) .

Alors plutôt que de se mêler de ce que fait ou ne fait pas la CFDT, il serait extrêmement urgent, vu l’ampleur des attentes, vos attentes, que le syndicat en qui vous avez placé votre confiance pour les quatre années prochaines, se mette à la tà¢che.


Documents joints

Les bruits de couloir n'empêchent jamais (...)
Les bruits de couloir n'empêchent jamais (...)

Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

[Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)