LETTRE OUVERTE AU DIRECTEUR DE LA PDC PARIS 17

jeudi 21 mai 2015
popularité : 8%

Monsieur le directeur,

Vous venez d’effectuer votre prise de fonctions à la PDC de Paris17, pour cela, nous vous adressons nos félicitations accompagnées d’un bouquet de constats et de revendications liés aux conditions de travail détestables, dans lesquelles s’empêtrent la majorité des agents.
Vous héritez d’une réorganisation pour le moins brouillonne et déstructurante. D’où ces conditions de travail dégradées, une ambiance de travail sinistrée !bref un raz-le bol généralisé.
Continuité managériale oblige, vous conviendrez, Monsieur le directeur, que le service après-vente d’une telle réorganisation vous incombe. Désormais, après avoir pris vos nouvelles fonctions, c’est à vous de prendre aussi la mesure du cafouillage manifeste, des dysfonctionnements indéniables, de l’explosion de la surcharge du travail, des souffrances réelles des agents et de l’insatisfaction grandissante des clients.
Monsieur le directeur, voici un florilège des anomalies avérées qui percute les conditions de vie au travail des agents :
–º Tournées piétonnes inconsidérément allongées.
–º Création de tournées mixtes, avec leur lot de dysfonctionnements à la pelle.
–º Tournées dites aménagées et qui, en réalité, n’ont d’aménagé que le nom.
–º Tournées motorisées tout simplement infaisables dans le temps imparti.
–º Toutes ces tournées, sans exception, donnent lieu, dans un fatras indescriptible, à des dépassements d’horaire et une cadence de travail endiablée.
–º Une majorité d’agents obligée, par la force de la désorganisation, de faire à la fois une prise de service largement anticipée et une fin de service tout aussi largement différée au-delà de l’horaire légal.
–º Ajoutons à cela le désarroi des agents de la cabine qui croulent sous le poids des OS en nombre grandissant et de la gestion harassante des deuxièmes représentations.
–º Soulevons aussi la question des rouleurs qui doivent, eux, subir et endurer toutes ces belles retombées déjà énumérées.

Comment ose-t-on fermer les yeux sur la souffrance des agents et leurs dépassements d’horaires massifs ?
Comment ose-t-on faire fi des obligations légales et règlementaires en matière de handicap pour imposer des tournées qui n ont d’aménagés que le nom ! !
Comment ose-t-on s’asseoir sur la responsabilité sociale de notre entreprise (RSE), avec ce qu’elle implique comme obligations à respecter et garanties à mettre en place .
Monsieur le directeur, votre prédécesseur a accordé « à notre demande lors
du CHSCT » 3 RC pour compenser les dépassements horaires constatés. Vous-même, d’après ce que nous avons entendu dire, vous vous êtes engagé à payer ces dépassements.
Aussi, nous n’allons pas sauter de joie pour l’octroi de ces RC, pas d’avantage pour votre engagement à payer ces dépassements car ce sont des mesures habituelles. C’est la moindre des choses !
Monsieur le directeur, une organisation du travail est censée être porteuse d’efficacité dans le bien-être au travail. Or, une réorganisation comme celle qui a été menée à la PDC 17 n’engendre que conflits et dégradations des conditions du travail est pour le moins sujette à caution.
Monsieur le directeur, La CFDT reste disponible pour un véritable dialogue social. Un dialogue qui dépasse les postures inutiles pour s’inscrire dans une démarche sérieuse et constructive.
A vous de prendre vos responsabilités pour rétablir la confiance de tous, et en finir avec les abus de toutes sortes.
Nous vous prions de croire Monsieur le directeur, en nos salutations syndicales les plus sincères.


Documents joints

Lettre ouvert au dir. P17 (mai 2015)
Lettre ouvert au dir. P17 (mai 2015)

Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

[Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)