CDSP LOCALE DE BILAN BI-FILIERE : PRODUCTION DU 29 JUIN 2015

vendredi 3 juillet 2015
popularité : 1%

Cette CDSP de bilan avait pour objet l’évolution de la direction de la production (trafic, promo, bilan des reclassements et des mobilités, etc.)

LA CDSP DE BILAN ET EXCELLO

La CDSP Nationale Excello concernant les services de production des Centres financiers n’interviendra que le 10 septembre 2015 au niveau national.
Toutefois, la Direction a mentionné qu’elle évitera de faire se « téléscoper  » les évolutions décidées lors de la CDSP de bilan et les futures orientations d’Excello production. En indiquant que ces évolutions ne se feront pas avant début 2016.
La Cfdt est sans illusion : c’est Excello et son tableau de marche qui détermineront l’avenir à moyen terme des services de production du Centre Financier de Paris.

LES AXES D’AMELIORATIONS

Certains points ont été évoqués :

  • Les agents en « formation  » ne doivent pas faire du renfort auprès des filières en surcharge afin d’apprendre leurs nouvelles activités de manière optimale.
  • La formation par le biais du tutorat doit se faire de manière posée et non « hachée  » afin que l’apprentissage se fasse dans les meilleures conditions sans avoir la contrainte du flux à écouler.
  • Etre vigilant sur le « turn-over  » des formations afin d’équilibrer le nombre d’agents présents dans les services et ceux en formation (en salle ou tutorat) ; le but est de traiter l’activité sans pénaliser les agents.
  • Il est rappelé qu’il faut donner du « sens à la formation  » afin que les agents formés connaissent le travail si possible dans sa globalité et non parcelliser les tà¢ches ce qui entraine une monotonie néfaste pour tous (exemple : connaà®tre à minima la typologie des documents avant l’envoi des documents à la Numérisation ce qui permet l’intérêt du poste et diminue les fausses directions).

DES EFFECTIFS PAS ADAPTES AU TRAFIC ?

Le support communiqué par la direction indique que les Pôle Numérisation et Traitement des Images disposeraient d’effectifs trop faibles par rapport à leur charge de travail. Les besoins en personnels supplémentaire estimés s’élèveraient à +2 pour la Numérisation et + 5 pour le pôle Traitement des Images.
En revanche, le pôle Courrier connaà®trait une situation moins tendue (la direction parle même de « sur effectif.  »). Dés lors, pour la direction, la solution semble s’imposer d’elle-même : les effectifs « excédentaires  » du courrier seront redéployés d’une façon ou d’une autre sur les pôles en manque de personnel.
La CFDT rappelle que des collègues du pôle courrier renforcent d’ores et déjà en permanence les services de numérisations et Pôle Activités Nationales (PAN).

Par ailleurs, l’effectif voire le« sur effectif  » du pôle courrier constaté en octobre 2014 et en voie de disparition car au prochain « anniversaire  » de la réorganisation, (1er octobre 2015) ce service aura d’ores et déjà vu partir une dizaine d’agents (retraites ou changement d’activité) !
La CFDT s’interroge sur la pérennité de cette solution avancée par la direction pour résoudre les disparités d’effectifs entre les pôles, dans un contexte où les départs en retraites vont se poursuivre à une cadence élevée dans tous les services, voire s’accélérer compte tenu de la moyenne d’age à la production du CF de Paris.
Pour la CFDT, c’est le rythme des départs qui risque rapidement de mettre en difficultés les services, même si certains trafic diminuent régulièrement dans nombre d’entre eux (courrier, chèques, MPI/VGM !).

DEPARTS VOLONTAIRES OU DEVELOPPEMENT DE L’ENTRAIDE ?

Ce ré-ajustement des effectifs est aussi voulu par la direction pour que les agents de deux pôles (numérisation et Traitement Image) ne soient pas en situation de surcharge d’activités de manière périodique (en général en début de mois). En clair, il faut faire de la communication auprès de la filière Courrier et Documents pour trouver des « volontaires  » pour, soit changer de service de façon définitive, soit effectuer l’entraide nécessaire au bon fonctionnement des 2 pôles soit pour la journée, 2 journées ou 1 semaine (dans le cas de congés).
La CFDT rappelle qu’à la production, tous les services sont en situation tendue en début de mois, pôle courrier inclus !
La direction ajoute que, si au final il n’y avait pas suffisamment de volontaires, il y aurait des personnes désignées d’office (par rapport à leurs compétences actuelles), puis formées pour faire de l’entraide à la Numérisation (ce qui se fait déjà  !) et au Traitement des Images, pourquoi pas « dans le cadre d’un parcours professionnel  » !

Pour la CFDT, réaffecter des collègues du courrier sur d’autres services ne reviendrait à terme à seulement déplacer le problème et non le régler !
Un changement éventuel de service ou une entraide doivent se réaliser sur la base du volontariat, en proposant une évolution professionnelle motivante dans le service d’accueil et non être vécue comme une menace ou une sanction !

S’ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS


Documents joints

CDSP LOCALE PROD (Centre Financier - juillet (...)
CDSP LOCALE PROD (Centre Financier - juillet (...)