RÉORG : L’URGENCE DE RÉAGIR !

Paris 17 PDC
dimanche 25 octobre 2015
popularité : 8%

Six mois sont passés et c’est toujours la joie ! A la PDC Paris 17, ce qui a été prétendument appelé réorganisation vire en permanence au cafouillage. La récurrence et l’intensité des difficultés sont, on ne peut plus, intenables. Tout le monde (chefs d’équipes, facteurs qualité, facteurs d’équipes, facteurs, rouleurs...) en convient : la coupe est pleine et elle déborde de complications et de dysfonctionnements devenus à la longue insupportables ! Qu’on en juge :

L’établissement fonctionne avec un sous-effectif flagrant à tous les niveaux (SAR, cabine...) Pas moins de 15 agents. En effet, nous sommes 249,96 agents (dont 1 CDD et 10 intérimaires) à nous coltiner une surcharge de travail indéniable. Or, à l’aune des PT effectives (positions de travail) et pour une couverture adaptée et un fonctionnement normal, 253,5 agents seraient nécessaires afin d’assurer la distribution du courrier. Ce manque d’effectif, qui en paie le prix et en supporte les conséquences ?

Les tournées, une soixantaine au bas mot sur un total de 132, sont difficiles et ultra pénibles. Qui s’en soucie ? Certaines parmi ces tournées ont pourtant fait l’objet d’accompagnement de la part de la direction pour en mesurer les difficultés. Malheureusement, malgré le constat confirmatif qui en a été établi, la situation reste inchangée pour les facteurs qui ont la charge de ces tournées lourdes et invivables.
Que faudrait-il de plus pour améliorer le quotidien professionnel de ces facteurs qui souffrent à force d’avoir mal à leurs tournées ?

Les tournées mixtes, hyper longues et dont la préparation des travaux intérieurs sont juste irréalisables dans le temps imparti, sont toujours, pour les facteurs d’équipe, les facteurs, les rouleurs et les intérimaires, source de stress, d’épuisement et d’un ras-le-bol dommageable. Pour les agents qui commencent à 06h30 et qui sont censés tout boucler à l’arrivée de leurs collègues à 08h15 (coupage, réexpéditions, GU...), la tà¢che s’apparente tout simplement à une véritable corvée sans issue, avec effet domino garanti sur leurs collègues de 8h15. Cette réalité peu reluisante ne suffit-elle toujours pas pour apporter des solutions plus fiables et durables ?

En matière de solutions apportées justement, un agent de renfort a été déployé sur les mixtes. Tout comme une « tournée supplémentaire » a été créée. Cela a t-il été d’un quelconque effet bénéfique sur le fonctionnement normal des mixtes ? Non. Car quand l’agent de renfort, censé aider dans la préparation des tournées pour les agents de l’après-midi, se retrouve « attributaire » d’une pseudo-tournée, fictive qui plus est, cela ne fait pas une solution sérieuse et efficace. Alors, il appartient à la direction, tout comme à l’encadrement sur les mixtes, d’optimiser et de fructifier les efforts rendus par l’agent de renfort, pour que justement, son mérite et ses efforts ne soient pas perdus dans le chaos d’une organisation hasardeuse !

A la cabine, c’est avec un sous-effectif quantifiable et vérifiable tous les jours que les agents sont confrontés à une surcharge de travail discontinue. A cela s’ajoute un fonctionnement poussif de Facteo (entre autres moyens) pour ne pas dire un dysfonctionnement fréquent ; avec tout ce que cela implique comme conséquences pour les agents (désagréments, conditions de travail dégradées, stress...).
Face à cette réalité d’une réorganisation qui a montré ses limites et ses contraintes, nous réitérons à l’adresse de la direction ce que nous revendiquons depuis six mois déjà  :

L’AMÉLIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL DES AGENTS :

–º L’allègement des tournées ayant fait l’objet d’accompagnement et qui sont notoirement hyper difficiles.
–º Procéder au recrutement des effectifs manquants. La direction locale est appelée à plus de réactivité pour combler un état de sous-effectif patent.
–º Remplacement de l’agent absent de la cabine depuis plus d’une année et demie !
–º Création d’une sixième tournée réelle et physique sur les mixtes, et mise en place d’un réel renfort dédié pour assurer les travaux intérieurs débutants à 6h30.

Il est plus que temps, six mois après, de se rendre à l’évidence : que ce soit dans ses effectifs, ses tournées, ou ses mixtes, la réorganisation mise en place tout comme les corrections à demi-teinte apportées à ses dysfonctionnements doivent être plus que jamais revues et repensées. Elles sont censées offrir des conditions de travail pour tous dignes de ce nom, et non favoriser les conditions d’un burn-out généralisé !

PNG - 16.4 ko

Documents joints

RÉORG : L'URGENCE DE RÉAGIR ! (Paris 17 PDC - (...)
RÉORG : L'URGENCE DE RÉAGIR ! (Paris 17 PDC - (...)

Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

[Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)