PART VARIABLE : UN BIEN MAUVAIS TOUR ! DE VIS !

Centre financier de Paris
mardi 31 mai 2016
popularité : 5%

Si on nous a annoncé des résultats de la Banque Postale plutôt bons pour 2015, on n’en trouvera sà »rement pas la concrétisation dans la part variable attribuée aux personnels concernés !
Pour la CFDT, c’est encore un bien mauvais signal donné par la Poste et la Banque Postale, à l’heure ou tout doit « s’ac-ce-le-rer  » pour d’ambitieux projets.

UNE DECISION ABERRANTE !

Les défis à relever dans les années qui viennent nécessitent de motiver agents et encadrants par une reconnaissance accrue, y compris sur le plan financier.

La CFDT constate qu’en réduisant massivement (en moyenne 25% en CF) cette année l’enveloppe de la part variable (pourtant pas mirobolante habituellement), la Poste et la Banque Postale ont pris la décision aberrante de faire le contraire, courant le risque de pousser davantage au découragement, voire à l’écÅ“urement les personnels qui continuent à s’investir tous les jours et à Â« faire le boulot  » vaille que vaille !

La CFDT trouve pourtant qu’ils ont d’ores et déjà bien du mérite dans le contexte et le vécu de nombre de postiers aujourd’hui. Empilage sans fin des réorganisations, recrutements plus que jamais verrouillés en centre financier, départs non remplacés !

Cette atmosphère d’effectifs à flux toujours plus tendu et d’instabilité de plus en plus fréquente pèse sur les personnels. Les ATGS, souvent experts de fait (mais avec une promotion plus ou moins hypothétique en fonction du métier) encaissent des charges de travail toujours plus lourdes.
Les encadrants surchargés eux aussi, doivent en plus endosser la fonction « d’amortisseur social / pompier de service  » pour absorber la rancÅ“ur de certains, la démobilisation de beaucoup et un certain fatalisme général (« à quand et pour qui la prochaine fermeture de service ?  »)

VOULOIR LA FIN !SANS DONNER LES MOYENS !

Dans ces conditions, la CFDT considère qu’en rabotant de façon mesquine la part variable, la Poste et la Banque Postale choisissent d’ignorer ce contexte et se « tirent une balle dans le pied  », en démotivant le personnel au moment ou elles doivent pourtant et plus que jamais compter sur lui !
Attitude incompréhensible alors que les résultats 2015 ont été annoncés comme bons (pour la Banque Postale) et que les agents du Centre financier de Paris voient le site de Bourseul rénové à très grands frais (et fortes nuisances) pour accueillir les collègues de la D.O.

TOUT SE PASSE COMME SI L’ENTREPRISE REPRENAIT (PAR AVANCE) D’UNE MAIN CE QUI BIEN SOUVENT N’A MÊME PAS ENCORE ÉTÉ VERSÉ DE L’AUTRE DANS LE CADRE DU DISPOSITIF AMB3... LA CFDT DÉNONCE UN TEL COMPORTEMENT QUI RELÈVE D’UN PARFAIT CYNISME ET QUI VA A L’ENCONTRE DU DIALOGUE SOCIAL TEL QU’ELLE L’ENTEND ET LE PRATIQUE DEPUIS TOUJOURS.

La section CFDT

PNG - 16.4 ko

Documents joints

PART VARIABLE : UN BIEN MAUVAIS TOUR ! DE VIS (...)
PART VARIABLE : UN BIEN MAUVAIS TOUR ! DE VIS (...)