POUR ELENA, CONTINUONS LE COMBAT !

lundi 12 décembre 2016
popularité : 4%

Par ces quelques lignes, nous voulons saluer la mémoire de celle que nous avons aimée, côtoyée, encouragée, et surtout soutenue. Elena a tiré sa révérence, dit bye-bye à la vie. Mais son souvenir ne sera pas oublié. Au contraire !
La CFDT tient également à remercier tous ceux qui avaient fait le déplacement pour lui rendre ce dernier hommage, et témoigner envers sa famille la sympathie franche et entière qu’elle mérite. Nous avions retrouvé à ce moment-là ce CEI Chilly qu’on a tous connu et qui, malheureusement, est en train de nous échapper. Oui les amis, si vous ne faites rien, si nous ne faisons rien, l’établissement se transformera en centre de souffrance où le bien-être et l’ambiance conviviale, voire familiale, ne seront plus que de lointains souvenirs.

Œuvrons pour maintenir des relations interpersonnelles et professionnelles saines au CEI !

■ Pas pour rien !

Nous avions publié deux tracts sur l’affaire d’Elena au mois de septembre dernier dont l’un avait pour titre : « le feuilleton de l’été  ». Aujourd’hui nous sommes sensés mettre fin à cette affaire. C’est ce que la direction voudrait. D’ailleurs, elle n’a jamais voulu traiter cette problématique qu’elle a elle-même engendrée. Il n’y a qu’à se rappeler son acharnement à licencier Elena, et bien sûr, ses réticences à organiser les CHSCT qui s’imposaient. Sans oublier l’écoute sociale qui n’a toujours pas vu le jour, écoute qui a été votée à l’unanimité par les représentants du personnel. Non, ce n’est pas la fin. Nous allons continuer le combat. Comme a dit un des agents du CEI lors de la dernière HMI CFDT : « il faut remettre de l’humain dans cet établissement  ». Ce serait déshonorer la mémoire d’Elena si on n’agissait pas pour faire vivre ce slogan ! La réponse doit être collective. C’est à vous, agents et encadrants du CEI, de changer la donne.

L’intérêt du personnel passe avant tout, telle est notre devise !

■ Non à la méthode Khiranique !

Nous pointons directement les ressources humaines du centre qui n’ont jamais été à la hauteur. Rien n’est fait pour apaiser les tensions côté RH. Ce n’était pas pour rien qu’on avait souligné le rôle joué par le duo SK dans le brisement d’Elena (lire un sacré micmac). Il est de notoriété publique que le responsable RH ne fait pas dans la dentelle, mais la vraie question est de savoir si cela n’influe pas sur la santé physique et mentale du personnel. Toujours est-il que cette direction a toujours montré son côté tyrannique dans ses décisions : retenues sur salaires pour des retards même avec des justificatifs, proposition aux représentants du personnel de changer de site pour contrer leur capacité de nuisance, faire passer des malaises avec intervention de pompiers qui sont de vrais accidents de travail en maladie, etc.… Le personnel en a marre et n’en peut plus. Il demande un changement à la fois de méthode et de direction. Il est temps que l’on amène de la sérénité au CEI une fois pour toute !

Le changement, c’est vraiment maintenant qu’il doit avoir lieu.

■ En attendant la suite !

L’arrivée d’un nouveau directeur est l’étape nécessaire à la redynamisation des équipes. Le personnel de Chilly veut une ligne hiérarchique claire, un management humain et efficace. Les encadrants de leur côté attendent de la reconnaissance et du respect, l’équité à tous les niveaux. Voilà la vraie base sur laquelle doit se reconstruire toute l’ossature du CEI. Quant à l’amélioration des conditions de travail, au devoir de prévention de la direction, il faudra mettre les bouchées doubles. « Après dix ans d’existence du centre, le moral des agents n’a jamais été aussi bas  », disent certains encadrants. La balle est dans le camp de la DOT qui doit donner des gages rapidement.

■ Et maintenant !

Les travaux qui étaient annoncés pour assainir la situation à Chilly doivent continuer. L’écoute qui a été décidée au CHSCT du 7 septembre 2016 ne doit pas s’arrêter. Même si celle qui en est à l’origine n’est plus. Le mal-être de l’un est toujours le reflet de celui de plusieurs autres. Voilà pourquoi l’on doit mettre fin à la spirale infernale qui sévit depuis un certain temps au CEI. Si certains ont oublié que dans RH il y a le H de l’humain, c’est à nous de le leur rappeler. Nous demandons aux représentants au CHSCT d’interpeller le président afin qu’il réunisse rapidement l’instance pour donner une suite à cette affaire. Le syndicat de son côté va faire circuler une pétition exigeant l’arrêt de cette machine à broyer au quotidien. Un questionnaire sera diffusé également pour faire le point sur vos conditions de travail. Vos réponses seront d’une importance capitale pour hâter le changement que vous désirez tant. Ne vous taisez pas, dénoncez avec nous les mauvais comportements de cette hiérarchie qui ne pense pas aux conséquences de ses actes !


Documents joints

POUR ELENA, CONTINUONS LE COMBAT ! (Colis IdF (...)
POUR ELENA, CONTINUONS LE COMBAT ! (Colis IdF (...)

Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

[Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)