CHRONOPOST, DPD, COLISPOSTE… : LA POSTE EN DANGER !

samedi 25 février 2017
popularité : 4%

Depuis plusieurs mois, les salariés de Chronopost dans les centres de distribution sont en alerte CFDT (syndicalement parlant) et très inquiets sur la stratégie de la Holding GEOPOST et de leur entreprise Chronopost pour faire face aux évolutions sur le secteur du colis et de l’express. Les périodes de fin d’année à Chronopost sont les plus difficiles comme dans les autres secteurs avec une fluctuation à la hausse du volume d’objets (Chrono Facteur, Chrono Food…etc).

Une augmentation de plusieurs millions d’objets en 2016 (Chrono, colis, express…) liée souvent et en partie aux déversements « d’un partenaire » comme AMAZON, mais aussi à la période de Noël, à la période des soldes et des achats de nos clients sur le net !!! Cette augmentation s’amplifie d’année en année et à Chronopost la situation dans les agences est des plus dramatiques. Les salariés sont épuisés, démotivés,

Non à la dégradation de nos conditions de travail !

Chronopost ne maîtrise pas ses organisations de travail et sa force de travail pour pallier ses augmentations des pics d’activités. Les Agences ont été en Île-de-France et en Province submergées par ces afflux d’objets avec l’impossibilité de les traiter dans les délais pour lesquels, nos clients ont payé un service !

La Poste sur le secteur du colis a aussi connu une augmentation de trafic considérable sur cette même période de Noël (traditionnelle comme chaque année), et pour passer ce trafic fait appel à des moyens supplémentaires, à de l’intérim, une sous-traitance contrôlée, des heures supplémentaires payées…etc. Bref une organisation relativement maîtrisée car La Poste a su négocier avec les organisations syndicales, notamment la CFDT, un accord d’entreprise « le plan de livraison » !

■ Des agences Chronopost et des salariés en souffrance :

Chronopost depuis des années, fait appel à une force de travail extérieure dite de sous-traitants, en appliquant des tarifs au plus bas pour réduire à l’objet son coût de distribution. Cette force de travail, si on peut l’appeler ainsi, manque de formation, fait appel à des chauffeurs en difficulté avec la compréhension de notre monde du travail, en réinsertion, souvent proches de l’illettrisme, pour d’autres détenant une incompétence totale dans le domaine de la livraison…etc. L’utilisation de la sous-traitance, bientôt proche des 90/100% dans certaines agences, doit être rapidement corrigée pour rendre aux salariés et à l’entreprise toute sa notoriété pour laquelle CHRONOPOST avait acquis une image de marque ! Aujourd’hui, ce n’est plus le cas, et pour parler simple, c’est la Bérézina !!!

Négocier un vrai plan de livraison !


Changer les chefs d’agence, leur appliquer un turn-over, mettre la pression sur les agents sédentaires, sur les autres services de production ou les services supports… ne résoudra pas les problèmes et les orientations imposées par la Holding GEOPOST et la direction de Chronopost. Bien au contraire cette trajectoire amènera Chronopost à l’échec. DPD vient également d’être épinglé (dans l’Hérault) sur sa stratégie du « tout low cost » en réduisant le nombre de ses chauffeurs et en démultipliant la sous-traitance à outrance.

Quand la société Française critique la délocalisation des entreprises en Europe de l’Est pour réduire leurs coûts de main-d’œuvre par exemple, elle laisse ses sociétés française réduire leurs emplois sédentaires en recrutant de l’intérim, ou bien comme à Chronopost, une sous-traitance outrageuse bien sûr au détriment des conditions de travail et de la QS client !

■ La CFDT dit stop et réclame un plan de livraison à la hauteur !

En effet, ramener la distribution dans les agences en réinjectant de l’emploi et des chauffeurs en capacité de relever le défi de l’accélération de la vente par correspondance. Les besoins des entreprises en chrono direct sont en forte baisse, les besoins de la société se sont tournés vers la vente à distance à des prix bas et des délais de livraisons toujours plus courts. Chronopost a toute sa place, mais n’a pas encore su s’adapter à toutes ces évolutions. Le seul choix quelle impose, c’est de transférer son activité auprès de petits patrons qu’elle ne maîtrise pas, et bien souvent comme en île-de-France, on peut les comparer à des « Esclavagistes ». Le terme est fort mais on est bien revenus deux siècles en arrière ! Où est la responsabilité sociale du donneur d’ordre : CHRONOPOST !

La CFDT pose comme revendication d’ouvrir un vrai dialogue sur les stratégies de Chronopost au regard des évolutions qu’elle met en place : construction d’un Hub sur le Nord de Paris (Aulnay), ouverture d’un Hub à Jonage, à Brive, modification des TG1, transfert d’une partie de l’activité de Roissy Hub… le tout additionné à un nouveau projet 2021 au sud de l’île-de-France !!! Des évolutions nécessaires, sans aucun doute, mais au détriment des organisations de travail actuelles, sur tout le territoire avec évidemment un impact négatif sur l’emploi.

La CFDT revendique :

►La négociation sur un accord concernant « un plan de livraison » permettant de relever le défi de la livraison en réduisant drastiquement le nombre de sous-traitants ;
► La création d’une vraie politique de l’emploi (GPEC) pour accompagner toutes les évolutions dans l’entreprise et la transition des emplois vers plus de sédentarité ;
► La mise en place d’une réelle force de travail, avec un plan de recrutement comme s’y est engagée La Poste au regard de l’accord sur l’amélioration des conditions de travail des Facteurs ;
► La négociation d’un accord permettant d’accompagner la mise en place du HUB Nord et d’accompagner les transferts d’activité et de compétences : mobilité fonctionnelle et géographique !
► La CFDT revendique moins de rentabilité avec un équilibre entre la vie au travail et la vie personnelle.

Il est donc grand temps que Chronopost se mette autour de la table des négociations, qu’elle fasse valoir que les primes d’Etat (CICE) permettent d’investir, mais aussi de maintenir de l’emploi, avec une vraie politique de recrutement notamment vers les jeunes. La CFDT est en avant- garde sur le secteur de la Branche Service Courrier Colis, dont dépend Chronopost, et n’hésitera pas à mettre toute la pression sur le Groupe pour enfin sortir de cette impasse !
A Chronopost de donner des gages !!! A suivre….


Documents joints

CHRONOPOST, DPD, COLISPOSTE… : LA POSTE (...)
CHRONOPOST, DPD, COLISPOSTE… : LA POSTE (...)