UNE RÉORGANISATION AU PAS DE CHARGE !!!

Paris 17 PPDC
jeudi 11 mai 2017
popularité : 8%

À plusieurs reprises, les agents de la PPDC 17 ont massivement rejeté les scénarii de réorganisation proposés par la direction et ont clairement signifié à la direction que la priorité absolue qui doit prévaloir dans ce projet est celle des conditions de leur travail et de l’articulation entre leur vie professionnelle et leur vie privée et familiale.

■ Encore un mauvais scénario !

Malgré cela, la direction vient de proposer le 04 mai dernier un autre scénario établi sur un cycle de 5 semaines, avec des repos un lundi - mardi et un vendredi - samedi.
Dans ce scénario, pour ne prendre qu’un seul critère, la charge de travail est poussée à l’extrême et du coup ne manquera pas de peser lourdement sur les conditions de travail des agents et des encadrants, sur leur santé et leur sécurité.
Pour en être certains, les agents seraient mieux éclairés si la direction leur dévoilait la DJT (durée journalière de travail) prévue ainsi que le nombre de plis et d’objets recommandés qu’ils devraient traiter chaque jour.
Par ailleurs, cette surcharge de travail aberrante est constatable sur l’autre scénario (sur
8 semaines) que la direction met en consultation. Il en est de même pour celui que la direction veut imposer d’office en cas de non signature des OS (lundi - mardi sur 4) est inacceptable en l’état.

■ Et les agents dans tout ça ?

La question qui se pose maintenant est la suivante : à quoi rime une réorganisation du travail si elle est bâtie sur des impératifs de productivité exacerbés tout en ne prenant pas en compte (ou alors à minima) les impératifs de bien-être des agents et des encadrants et de leurs conditions de travail ?!
Dans le dernier scénario tout comme dans le scénario 2 bis (cycle de travail sur 8 semaines), la direction a décrété la disparition pure et simple des FE et leur conversion en rouleurs de cycle. Et pour bien corser son projet, la direction veut leur imposer un mercredi de repos toutes les semaines !!!
Quand on sait l’importance fonctionnelle des FE et leur apport en matière de qualité et de cohésion des groupes, on se demande quel objectif cherche réellement la direction avec son projet de disparition des FE ?

■ Inacceptable !

Décider cette disparition et imposer aux FE une régression « statutaire » dans une PPDC comme celle de Paris 17 où le facteur d’équipe a toujours été attributaire depuis plus de 5 ans de la partie sécable des QL, est un diktat inacceptable pour la CFDT. D’autant que la tendance managériale actuelle constatée dans tous les établissements de Paris est a la généralisation du schéma organisationnel actuellement en cours sur Paris 17 ; en l’occurrence celui du facteur d’équipe attributaire de la partie sécable d’une tournée.
Le message de la CFDT est très clair : contrairement à la direction pour qui son projet de réorganisation doit passer impérativement par le fait de priver les agents de la PPDC 17 de leur régime de travail actuel (sous prétexte que le samedi est un jour fort), pour la CFDT, le véritable incontournable réside déjà dans l’obligation de respecter le dispositif officiel de « Facteur d’avenir ». En effet celui-ci veut que le facteur d’équipe soit attributaire du quartier sécable. Il nous semble que, ce dispositif reste d’actualité et est toujours mis en vigueur et par la BSCC et par la DSCC.
Aussi, la CFDT interpelle la direction de Paris 17 sur ce qui l’autorise à décider cette invention de FE/rouleurs de cycle et même cette nouvelle dénomination pour cette catégorie du personnel en classe 2 que sont les FE.
La CFDT refuse catégoriquement d’avaliser ces scénarios proposés qui explosent la charge du travail, allongent le régime du travail, portent atteinte au fonctionnement des FE, et feraient augmenter les risques psycho-sociaux...
La CFDT réitère aussi sa revendication de maintenir aux FE leurs tournées sécables, et de leur accorder un repos de cycle à l’instar de leurs collègues.

■ Pour la CFDT c’est NON !

À propos de la consultation des agents, la CFDT souligne qu’elle n’a pas lieu d’être puisque tous les points soulevés (régime de travail, charge de travail, FE, conditions de travail...) n’ont pas été suffisamment et sérieusement discutés avec les OS.
C’est pourquoi la CFDT tire la sonnette d’alarme quant à la qualité du dialogue social et pointe la responsabilité de la direction dans ce qui pourrait survenir en matière de conflits sociaux.
De son côté, la CFDT avait effectivement proposé un scénario avec un cycle de 4 semaines et des repos un lundi et un samedi. Mais hélas, notre proposition a été refusée par une direction qui persiste à ignorer les attentes des agents et des encadrants, à passer outre les revendications des OS, à vouloir imposer la dégradation de la fonction des FE, à procéder à des consultations biaisées et à envelopper tout cela dans des simulacres de dialogue social.

■ Conclusion :

Il est maintenant temps que cette direction assume ses responsabilités car avec de tels scénarii invraisemblables, aussi bien les agents que les encadrants vont manifestement voir se dégrader leurs conditions de travail et leurs vies personnelles et familiales.
En résumé, la CFDT refuse d’apporter sa signature à l’un ou l’autre des scénarii proposés dont le fondement repose sur l’intérêt porté exclusivement à la satisfaction des impératifs de productivité et ignore les conséquences des régressions sociales qui en découleraient.


Documents joints

UNE RÉORGANISATION AU PAS DE CHARGE !!! (...)
UNE RÉORGANISATION AU PAS DE CHARGE !!! (...)

Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

[Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)