C’EST QUOI LA SUITE !

lundi 19 juin 2017
popularité : 10%

Le projet de réorganisation reste toujours en gestation. Les attentes voire les craintes de l’encadrement et des agents restent elles bien réelles : quelle réponse sera finalement apportée à l’ensemble des revendications exprimées maintes fois ?

Au projet initial de la direction, avec sa flopée de scénarios aberrants, sa vision comptable et son effet chamboule-tout, la CFDT a opposé une fin de non-recevoir sans équivoque. Nous avons affirmé, nous affirmons et réaffirmerons qu’il est hors de question de sacrifier les conditions de travail des encadrants et des agents - élément sine qua non de leur épanouissement et de leur productivité - sur l’autel du productivisme effréné, des charges de travail qui esquintent, et du régime de travail allongé et alourdi.

Au projet de priver les FE de leurs tournées sécables et de les transformer en rouleurs de cycle, la CFDT a opposé un refus et un rejet sans concession. Mieux, pour avoir jugé ce projet contraire à l’esprit et à la lettre des accords en vigueur et pour contrecarrer un projet porteur de régression, la CFDT a déposé le 10 mai dernier une alerte sociale auprès de la DSCC qui n’a pas manqué d’y répondre au fond de façon favorable (voir notre alerte et la réponse de la DSCC au verso).

La CFDT reste ouverte au dialogue comme d’habitude et il est vraiment temps qu’on avance positivement sur ce projet de réorganisation ; et ce en le bétonnant sur des bases équitables et pérennes, loin des dysfonctionnements qui éclaboussent tout et propices au succès et au rendement de chacun tout comme au bien-être de toutes et tous.

Ainsi, grâce au dispositif de l’alerte engagé par CFDT, les FE peuvent se sentir soulagés de sortir enfin d’une séquence stressante et anxiogène, qu’ils ont subie abusivement puisque la direction leur a signifié l’abandon de son projet les concernant et ainsi le maintien de leur statut de FE attributaires. Cette annonce leur a été faite lors d’une réunion bilatérale tenue le 24/05 entre la direction et les FE, avec présentation d’un nouveau scénario à 5 semaines comme régime de travail.
Si nous nous réjouissons de l’abandon du projet de transformation des FE en rouleurs de cycle, nous aurions préféré toutefois que la direction fasse l’annonce de cette rectification aux OS puisque c’est à elles que le projet concernant les FE a été initialement présenté et encore plus à la CFDT qui a été - dès le début des discussions - claire dans ses revendications, ferme dans sa position et intransigeante sur cette question des FE.

Maintenant, ce n’est pas parce que le scénario présenté aux FE les réintègre comme attributaires que la CFDT va lui apporter son accord. D’abord parce que cette réintégration n’est que retour à la normalité puisque les FE n’ont pas vocation à devenir des rouleurs de cycle. Ensuite parce que ce scénario sur 5 semaines n’est qu’une nouvelle déclinaison du scénario 3 qui nous a été présenté auparavant et qui a fait l’objet d’une consultation dont la légitimité est remise en cause par le nombre même des votants (44 pour contre 73 sur une population de 139 agents).


Documents joints

C'EST QUOI LA SUITE ! (Paris 17 PPDC - juin (...)
C'EST QUOI LA SUITE ! (Paris 17 PPDC - juin (...)

Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

[Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)