POUR LA DEX PARIS : DIALOGUE SOCIAL = DIALOGUE DE SOURDS !

mercredi 3 octobre 2018
popularité : 4%

La DEX Paris a manifestement décidé de faire avancer ses projets sans se soucier du minimum de concertation nécessaire et encore moins du passage par la voie de la négociation.

Quelle sincérité du dialogue social ?

La DEX déploie sa feuille de route sans se soucier d’en donner le sens, sans bouger d’un iota ses intentions et sans prendre en compte nos propositions. Pourtant, l’empilage de réunions de concertation demeure copieux : RDSL, CDSP, CT, Commissions de suivi… Mais à ce stade, il ne s’agit que d’un monologue de la DEX qui ne daigne réunir les organisations syndicales qu’en fonction de ses disponibilités et surtout par obligation. Il s’agit pour elle de se prémunir contre toute possibilité de recours en particulier sous forme d’alertes sociales.
Cette caricature de dialogue social nous la retrouvons aussi bien sur les dossiers individuels que dans tous les futurs projets de réorganisation :

■ La mise en place samedi travaillé avec des mixtes qui terminent à 16h30 !
■ Les PPDC Paris 21 et Paris 43 où on indique - la veille pour le lendemain - aux personnels aussi bien aux facteurs qu’aux encadrants qu’ils vont être délocalisés.
Le déploiement de la fonction ROP, en aucun cas l’accord distribution (article 4.3.1) ne prévoit qu’elle doit être issue d’un vivier.
■ La poursuite des calendriers de réorganisations et de transferts des IP sans tenir compte des demandes de report faites par toutes les organisations syndicales. Il s’agit là d’une rupture avec une tradition toujours respectée en période électorale.
■ Sans parler du pilotage du dossier VLP Paris qui incombe pourtant à la DEX et pour lequel son désengagement rend très difficile le contrôle et le suivi de la mise en œuvre des mesures contenues dans l’accord social.

Pour un vrai dialogue social.

La nouvelle direction de la DEX Paris doit se ressaisir. Son mode de gouvernance très vertical qui considère le dialogue social comme un frein voire comme un handicap au déploiement de ses projets est totalement dépassé pour ne pas dire archaïque.

Malgré cette difficulté majeure, la CFDT ne changera pas de démarche syndicale. Malgré l’adversité nous continuerons à pousser nos propositions et à essayer de négocier des avancées pour les postiers.

La CFDT continuera d’être extrêmement vigilante quant à la mise en œuvre des accords nationaux et en particulier de l’accord distribution. Nous demandons qu’une commission de suivi de cet accord soit programmée dans les meilleurs délais afin d’éviter tout dérapage local et de bien vérifier que les relevés de décision s’appliquent enfin !
La CFDT, que ce soit au niveau national, territorial ou local garde la même logique et la même cohérence : celle d’un dialogue social intelligent et constructif. À la DEX Paris d’y répondre et de sortir de son repli sur ses certitudes !


Documents joints

POUR LA DEX PARIS : DIALOGUE SOCIAL = (...)
POUR LA DEX PARIS : DIALOGUE SOCIAL = (...)

Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)