Vacances j’oublie tout... Mes congés bien mérités !

dimanche 20 août 2006
par  Bernard Zago
popularité : 3%

La période de vacances d’été à Paris 13 devrait, comme dans l’ensemble des centres de la DOTC SUD, se dérouler dans de bonnes conditions jusqu’à la fin septembre. Après la mise en place d’une nouvelle réorganisation, accompagnée de nouveaux horaires et surtout de nouveaux régimes de travail, le temps des congés annuels tant attendus permet aux agents de se reposer.

Il s’avère que pour les agents de Paris 13, ce droit au repos est remis en cause par le système de gestion GEODE. Cette gestion avec une vision simpliste, ne prend pas en compte les repos compensateurs liés à de la RTT lors de la prise de congés annuels.
Après plusieurs interpellations auprès de la direction, La CFDT dénonce ce système de gestion qui est appliqué sans avoir été négocié avec les organisations syndicales. En effet, après la suppression du compte individuel de suivi où la gestion pouvait s’effectuer en heures, La Poste impose unilatéralement un système simplifié, comptabilisant les repos en jours.
Paris 13 distribution fait une fois de plus preuve de zèle.
Après le passage en force de « mesures nouvelles », tel que le refus d’ASA pour enfant malade, le refus d’ASA pour participer à une VPP ou un concours administratif, la direction surenchérit en refusant de décompter les repos compensateurs (RTT) lors des congés annuels.

Des pratiques plus que contestables !

Depuis plusieurs mois à Paris 13, les agents de la « cyclique » pour ne prendre que cet exemple, perdent les jours de repos compensateurs liés à leur régime de travail . Toutes les quatre semaines les agents bénéficient de trois jours consécutifs de repos, soit les lundis, mardis, mercredis ou jeudis, vendredis et samedis liés au 35 H00.
Jusque là tout est normal. Cela se complique quand un agent pose ses congés annuels !
Un agent qui part en congés quatre semaines sur le cycle de travail doit posé : 4 x 6 = 24 jours. Les trois RTT sont neutralisées sur le cycle complet.
Un agent qui part en congés deux semaines sur le cycle doit posé : 2 x 6 = 12 jours . Les RTT sont perdues si elles tombent en fin de cycle et en fin de semaine ( jeudi, vendredi, samedi). L’agent a effectué les heures mais ne peut pas en bénéficier lors du congés. L’agent est spolié d’une valeur de 1,5 jour compte tenu qu’il a effectué la moitié de son cycle ( DHT de 40 h).

Pour les autres services même si nous ne pointons pas de cas explicites, il en est de même lors de prise de congés, quand les repos de cycle tombent dans ces périodes. La CFDT n’a de cesse de réclamer une régulation en compensant les agents par des RC, permettant de ne plus les léser . A ce jour, aucune réponse. La direction pointe un dysfonctionnement, un vide juridique, mais continue d’appliquer les directives du Siège.
Sous couvert de trente jours de congés annuels par agent à la production, La Poste se permet d’avoir une gestion de son personnel sur ce sujet à « la tête du client ». D’un centre à un autre des différences existent .

La CFDT n’est pas dupe, cette situation imposée par la direction locale mérite une réponse à la hauteur de sa provocation. C’est pour cela que la CFDT vous sollicite pour réclamer auprès de la DOTC SUD votre dà », suivant le modèle de requête ci-dessous. Un nombre conséquent de requête permettra de faire avancer ce dossier ! Une copie de votre demande de CAP ou CCP pour les contractuels devra être envoyée systématiquement à la CFDT : 01 40 29 82 10


Documents joints

Tract complet en PDF + Modèle re recours en (...)
Tract complet en PDF + Modèle re recours en (...)

Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

[Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)