La Cfdt tire la sonnette d’alarme et exige des moyens supplémentaires

mercredi 25 octobre 2006
popularité : 6%

La Cfdt du Val de Marne est régulièrement sollicitée par les collègues des nouvelles plates-formes concernant la dégradation de leurs conditions de travail liées en partie au manque cruel d’effectif et plus particulièrement à l’absence de volant de remplacement.

L’ensemble des collègues est sous pression, un stress pesant lié au trafic à passer, aussi bien pour les collecteurs qui doivent se partager des collectes supplémentaires à chaque absence (c’est-à -dire presque tous les jours), que les trieurs qui doivent passer la totalité du trafic avec un personnel toujours en dessous du règlement intérieur, que l’encadrement qui s’arrache les cheveux pour remplacer les absences et planifier les congés.

Mais tout serait normal !! Les effectifs suffisants !!!

Bienvenue dans le monde virtuel de La Poste :

Un décalage de plus en plus profond entre grands discours, grandes intentions et la réalité quotidienne vécue par la plus grande partie des postiers, ceux qui sont sur le Terrain et subissent les organisations et réorganisations qui dégradent trop souvent leur Santé. La Cfdt dénonce les productivités effectuées par la concentration des départs dans le Val de marne et demande l’ouverture rapide de négociations sur le volet emploi des plates-formes dans le département.
A Rungis, sur 9 positions au tri, 7 au mieux sont comblés, d’où un recours récurent à l’envoi de tout flux au centre de tri. Le manque d’effectif dégrade la situation de l’ensemble du centre (chantier ménage et cedex). L’intervention de la DOTC est urgente et doit répondre à l’attente des personnels.
A Bièvre Seine, l’augmentation des congés maladie est révélateur d’une dégradation importante des conditions de travail et d’un climat de plus en plus détestable.


Une communication interne de plus en plus « mensongère »

C’est à renfort de tract de la Direction et d’ETC réguliers que la Poste nous vante l’avenir et des conditions de travail en progrès. Pour la Cfdt, l’amélioration des matériels est une chose mais ce n’est pas suffisant, La Poste doit partager les gains de productivité qu’elle réalise au détriment de notre santé et investir réellement pour l’avenir des Postiers.
Elle doit stopper cette machine à fabriquer des inaptes et mettre les moyens nécessaires à un fonctionnement normal de ses plates-formes.
Elle doit rapidement combler toutes les absences et créer un véritable volant de remplacement à 25 % de toutes les positions de travail. C’est à ce coà »t que La Poste mesurera les effets positifs sur la qualité de service et sur l’amélioration de la Santé au travail.

La Cfdt demande la tenue des bilans d’organisation dans les plus brefs délais et maintient sa revendication de 2 samedis libres sur 3 pour tous les agents des plates-formes.

La Cfdt sollicite une rencontre départementale sur ce sujet


Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

[Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)