Déclaration préalable pleinière du jeudi 16 novembre 2006

lundi 20 novembre 2006
popularité : 5%

Il est regrettable, et nous le constatons une fois de plus, La Direction de Paris Nord Gonesse accepte enfin de communiquer sur son projet de refonte totale des organisations sous la pression des organisations syndicales.

Nous le savions : « nouveau chef d’établissement, nouvelle philosophie ». Mais nous avions la naà¯veté de croire que, si ce n’était pas sur le plan local, au moins en haut lieu, on aurait tiré les enseignements des erreurs passéesà¢â‚¬Â¦ Notamment dans un centre où notre enquête « santé au travail » et l’explosion du taux d’absentéisme démontraient que les conditions de travail étaient loin d’y être idylliques, mais surtout qu’il était important, voire primordial, de ne pas accentuer le malaise ambiant par des non-dits.

Apparemment, il n’en était rien !!!

Il aura fallu que les organisations syndicales, dont la CFDT, vous interpellent pour que vous preniez enfin conscience de l’urgence de communiquer.

Pourtant aujourd’hui, nous sommes tentés de dire que le mal est déjà fait. Le personnel de Paris Nord Gonesse ne comprend plus, mais surtout ne croit plus en l’avenir de la PIC.
Et ça s’expliqueà¢â‚¬Â¦ Comment ne pas s’inquiéter de voir le trafic TG3 manuel partir sur des centres d’entraide type MACDO, d’entendre dire qu’il y a trop de monde à Paris Nord Gonesse, de voir qu’on offre à certains collègues des propositions « sous le manteau » de postes sur d’autres centres, qu’on parle de fermer le service Qualité, de créer une brigade 4h-11h, de renforcer les brigades de jour.
A Paris Nord Gonesse, renforcer les brigades de jour au détriment de la nuit est, pour nous, une remise en cause totale de ce dont pourquoi la PIC a été créée.

Aurait-on abandonné le projet CQC ? La Poste se serait-elle trompée sur sa politique de modernisation ?

Si La Poste s’est trompée sur le process mis en place à Paris Nord Gonesse, elle doit le faire savoir aux agents qui y travaillent. Le personnel de la PIC doit pouvoir être acteur de son devenir et non pas subir les changements successifs de politique.

Aujourd’hui, face aux enjeux nationaux et internationaux qui conduisent à une modernisation en marche forcée, La Poste n’a de cesse de raisonner qu’en gain de productivité, rentabilité et en oublie le facteur humain.

A Paris Nord Gonesse, la CFDT ne laissera pas le personnel servir de variable d’ajustement. Nous ne laisserons pas la place aux vieux démons et nous battrons pour que l’organisation qu’on envisage de mettre en place n’influe pas négativement sur la santé physique et morale des agents.


Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

[Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)