Samedi après-midi : Pour la CFDT, c’est non !

mardi 25 septembre 2007
par  Christophe Dague
popularité : 4%

Comme on pouvait le craindre, les élections présidentielles n’ont pas freiné les ardeurs de la Direction du réseau grand public dans la réorganisation de nos bureaux de poste. Et sans vouloir faire de procès d’intention, on se dirige même vers l’inverse.
Premier chantier de rentrée : l’ouverture le samedi après-midi. Et là , c’est que du bonheur.

Le grand fouillis !

La seule chose en commun sur Paris Nord et Paris Sud, c’est le désordre ambiant dans la mise en à…“uvre de l’horribilus travail du samedi après-midi. D’une part, la durée de la systématique période test varie du simple au triple selon que l’on soit de Paris Vouillé (2 mois) ou de Paris Ternes (6 mois). Ensuite, le mot « test » n’a pas la même signification pour le nord et pour le sud : on révise en effet déjà le règlement intérieur des bureaux Ile de la Cité et Ile Saint Louis (et on les fusionne au passage), ce qui laisse songeur pour un test.
En revanche, à Paris Sud, il n’est pas encore question de nouveau cadre de travail mais juste d’heures supplémentaires pour les agents volontaires, en attendant de pérenniser ou pas l’expérience.
Quant au bureau de St-Lazare et Paris Europe, la DV n’évoque même pas le mot test, mais parle juste d’une opération commerciale.


Pour la CFDT : Après un débat avec plusieurs agents cadres et non-cadres, il ressort que l’ultra-majorité des agents est opposée à une ouverture le samedi après-midi, et ce quelques soient les compensations obtenues par ailleurs.

Plusieurs raisons :

- La première, la plus importante, c’est que ça plombe légèrement le week-end (fini les après-midi avec les enfants, et/ou devant la télé à manger des chips en s’enrichissant des dernières séries en vogue, ou encore sous la couette pour les plus chanceuxà¢â‚¬Â¦).

- Deuxième raison, c’est que c’est bien mignon de demander toujours des efforts, mais faudrait songer à donner un peu en échangeà¢â‚¬Â¦ des emplois, moins de retours, des logiciels qui fonctionnent etc etcà¢â‚¬Â¦

- Autre raison d’un refus du samedi, c’est la sensation que chaque mesure de ce type en cache une autre. Les agents n’ont plus confiance en La Poste, qui d’ailleurs le leur rend bien. Donc, peur de mettre le doigt dans l’engrenage de l’anarchie des horaires.


Bref, parce que la raison doit l’emporter : la CFDT se positionne contre une ouverture le samedi après-midi !

Et si on parlait des compensationsà¢â‚¬Â¦

Et oui ! La CFDT est contre, s’opposera à ces projets, mais ne laisse pas pour autant tomber les agents volontaires. Car vouloir travailler le samedi, à moins d’être particulièrement amoureux de son travail, c’est vouloir des choses en échange. Et là , entre les bureaux, c’est encore du simple au double, en passant par la moitié.

Paris Vouillé pour les guichetiers, c’est kif-kif bourricot : pour 3 heures le samedi, on a soit 3 heures en heures sup, soit 3 heures en RC donné le vendredi suivant (donc, un WE de 3 jours). Pour les commerciaux, c’est resté très vague en terme de compensation.
Paris Victor Hugo, c’est mieux. Pour les commerciaux, ce sont des heures supplémentaires, et pour les guichetiers, ce sont des heures sup ou RC double.

Là où c’est tout faux pour l’instant, ce sont les deux Iles (Cité et Saint Louis) : Dans un premier temps, le DET a évoqué (sans éclater de rire) de déplacer le retour de la semaine et de le placer le samedi. « Ben oui, nous dit-il, comme ça, y’a plus de retours en semaine ». Comment n’y avions-nous pas pensé ? A ce compte-là , nous, on propose de fermer le samedi toute la journée, mais de payer quand même les agents. Les négociations sont en coursà¢â‚¬Â¦

En conclusion

Vouloir nous vendre une ouverture le samedi après-midi comme unique chance de développer le CA de la Poste, c’est d’un optimisme admirable. La CFDT reste cependant assez dubitative. Et quand bien-même cela se vérifierait ? Le peu de CA obtenu ce jour d’ouverture est-il rentabilisé par les coà »ts liés à cette ouverture ? Et si c’était le cas, La Poste se déciderait-elle enfin à embaucher du personnel pour encourager ses bons résultats ? Non, évidemment non.

La CFDT sait s’engager quand des mesures ont un intérêt pour les agents : créations d’emplois, hausse du pouvoir d’achat, amélioration des conditions de travail etcà¢â‚¬Â¦
Mais là , on en voit pas la couleurà¢â‚¬Â¦

Le samedi après-midi, c’est donc NON pour la CFDT !


Documents joints

tract complet en pdf
tract complet en pdf

Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

[Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)