Un système bancal

jeudi 12 janvier 2006
popularité : 4%

Le 22 décembre 2005, La Poste a présenté aux organisations syndicales la première mouture d’un projet intitulé : "dispositif de préretraite et d’accompagnement des départs pour la période 2006-2009".

Tant mieux pour ceux qui partent...

Les mesures concernent les agents âgés de 56,5 ans au moins, auxquels La Poste propose un dispositif "type CPA regroupée".
La période restant à couvrir jusqu’aux 60 ans est divisée en 2 phases de même durée, l’une travaillée, l’autre pas. La rémunération sera de 80% (85 pour les seuls fonctionnaires) pendant la première partie travaillée à temps plein et 70% pour la seconde non travaillée.
Une prime, pour solde de tout compte est versée aux 60 ans de l’agent, prime dont le montant est variable en fonction du nombre d’annuités. Pour les agents relevant du service actif, La Poste maintient les dispositifs qui ne sont quasiment jamais utilisés !

...tant pis pour ceux qui restent !

Rien, rien pour ceux qui restent ! Et ils seront les plus nombreux. C’est ce que la CFDT retiendra de ce projet. Pas un mot sur le remplacement, même partiel, des départs supplémentaires obtenus avec quelques mesures.
Le personnel qui reste sera amené à réaliser seul l’ensemble des gains de productivité alors que les effets de la modernisation sensés améliorer les conditions de travail sont toujours attendus.
Ce dispositif n’aborde pas le traitement des fins de carrière. Il va à l’encontre de l’esprit des accords Egalité Professionnelle - Formation Professionnelle.
Pour la CFDT, accepter des départs supplémentaires sans contrepartie emploi est un non sens !

Un dispositif ponctuel "coup de balai"

Ce dispositif n’est valable que pendant l’année 2006. Ces mesures unilatérales sont loin de répondre aux enjeux actuels.

La CFDT a pris toutes ses responsabilités en signant l’accord courrier dénoncé par FO, CGT et SUD. Cet accord prévoyait des mesures pour ceux qui partent comme pour ceux qui restent, en particulier une contrepartie emploi. Les "apprentis sorciers" ont décidé que ces mesures étaient insuffisantes. Les mesures qui vont être mises en place le seront encore plus.

Ce dispositif est déséquilibré et inégalitaire :
- Déséquilibré puisque uniquement axé sur les besoins de l’entreprise,
- Inégalitaire car encouragé dans les CRSF [1] mais interdit à la distribution.

AU FINAL, LE PERSONNEL PAIERA LES POTS CASSàƒâ€°S DE CETTE INCONSàƒâ€°QUENCE


[1Centres Régionaux des Services Financiers


Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

[Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)