ACCORD GPEC : Un accord dangereux !!!

vendredi 1er février 2008
popularité : 4%

La vision de l’accord peut-eӌԀštre enchanteresse, mais elle est terriblement dangereuse. En paraphant l’Accord GPEC 2008 les Organisations Syndicales signataires, « ceӌԂČdent aux chants des sireӌԂČnes » et ouvrent une breӌԂČche aÓŒÔ‚Č la politique de restructuration de la direction. Ainsi, cette dernieӌԂČre, va disposer d’atout, permettant de restructurer aÓŒÔ‚Č moindre frais l’entreprise sur le dos, des salarieÓŒ s !!!
La Direction, ainsi que les syndicats signataires, vont s’efforcer dans les tous prochains jours, de vous convaincre du bienfait d’un tel accord.
LA CFDT insiste aÓŒÔ‚Č nouveau sur le fait qu’elle est consciente que l’entreprise doit se moderniser, doit s’adapter aux contraintes du marcheÓŒ de l’express au risque de disparaiӌԀštre totalement.
La CFDT a exprimeÓŒ clairement son deÓŒ saccord dans la politique mise en place par la direction actuelle. MalgreÓŒ les pressions et la campagne de diffamation venant aussi de certaines Organisations Syndicale la CFDT gardera sa liberteÓŒ d’expression.

Analyse de l’accord :

- Entretien annuel
Absolument rien de changer si ce n’est la creÓŒ ation d’un « nouveau formulaire » pour le suivi de la carrieӌԂČre du salarieÓŒ !!!??? A aucun moment le salarieÓŒ n’est deÓŒ cideur sur son parcours.
- Entretien d’Evolution Professionnelle
Entretien tous les 2 ans, aÓŒÔ‚Č la suite de l’entretien annuel, « aÓŒÔ‚Č l’initiative du manager » !!! LaÓŒÔ‚Č aussi, totalement au bon vouloir de la hieÓŒ rarchie, et surtout en fonction des « possibiliteÓŒ s, opportuniteÓŒ s et besoins /neÓŒ cessiteÓŒ s de l’entreprise ».
Cet entretien peut eӌԀštre deÓŒ clencheÓŒ par le manager « dans le cadre de l’anticipation d’une reÓŒ organisation... » !!!??? Tout le monde peut donc aiseÓŒ ment en deÓŒ duire que le salarieÓŒ n’est pas maiӌԀštre de son parcours.

- DIF (Droit Individuel aÓŒÔ‚Č la Formation )

C’est un droit et non une avanceÓŒ e de l’accord. Rien ne change si ce n’est la creÓŒ ation d’un catalogue de formations. CIF (CongeÓŒ Individuel de Formation) LaÓŒÔ‚Č aussi, c’est un droit. L’accord porte aÓŒÔ‚Č 2 ans d’ancienneteÓŒ , contre seulement 1 an auparavant, la condition d’en beÓŒ neÓŒ ficier ou pas !!! L’entreprise s’engage aÓŒÔ‚Č faciliter son acceӌԂČs aÓŒÔ‚Č des salarieÓŒ s « concerneÓŒ s par des mesures de reÓŒ organisation » !!!??? Un moyen comme un autre de deÓŒ graisser la masse salariale.

- VAE (Validation des Acquis de l’ExpeÓŒ rience )
Une nouvelle fois un simple droit pour le salarieÓŒ . Par contre sa prise en charge est « subordonneÓŒ e aÓŒÔ‚Č une analyse et une validation de la part de la DRH... » !!
- Bilan de CompeÓŒ tences
Le texte est une longue litanie de ce qui est deÓŒ jaÓŒÔ‚Č preÓŒ vu par le droit. Aucune avanceÓŒ e...
- Plan de Formation
Rien de plus que ce qui existe deÓŒ jaӌԂČ,
- Passeport Formation
Il est eÓŒ diteÓŒ aÓŒÔ‚Č l’initiative d’une demande du collaborateur !!! Soit.... et puis plus rien.
Aucun engagement de l’employeur, aucune obligation, rien !!!

Du reÓŒ feÓŒ rentiel emploi, aux « passerelles » en passant par la bourse pour l’emploi pas grand-chose si ce n’est un long monologue sans obligation de reÓŒ sultats pour la Direction. Des mesures d’accompagnement, reprenant dans les grandes lignes ce qui existait deÓŒ jaÓŒÔ‚Č dans Energies 2007, ont eÓŒ teÓŒ reÓŒ instaureÓŒ es. Nous vous invitons aÓŒÔ‚Č lire attentivement la partie relatant le maintien du pouvoir d’achat. Peut-eӌԀštre le point le plus ambigu de l’accord. La reÓŒ aliteÓŒ n’est peut-eӌԀštre pas aussi rose qu’on veut bien le faire croire.
Concernant les seniors (+50 ans) la Direction avait une formidable occasion de creÓŒ er un plan speÓŒ cifique ambitieux. Malheureusement, elle ne parvient qu’aÓŒÔ‚Č creÓŒ er des ambiguiÓŒ╦†teÓŒ s. Pour exemple, au sujet du temps partiel bonifieÓŒ , aÓŒÔ‚Č partir de 55 ans, les salarieÓŒ s pourront opter pour un temps partiel et la reÓŒ muneÓŒ ration adapteÓŒ e en conseÓŒ quence avec une majoration de 1% par anneÓŒ e d’ancienneteÓŒ . Cela pourrait eӌԀštre une avanceÓŒ e sauf que cela doit eӌԀštre fait dans le cadre d’une visite meÓŒ dical aupreӌԂČs du
MeÓŒ decin du travail qui preÓŒ conisera une diminution ou l’ameÓŒ nagement du temps de travail (limite proceÓŒ dure d’inaptitude). Cette preÓŒ conisation sera prise en compte « dans la mesure ouÓŒÔ‚Č les contraintes lieÓŒ es aÓŒÔ‚Č l’activiteÓŒ le permettent » !!! En cas d’impossibiliteÓŒ le salarieÓŒ est renvoyeÓŒ aupreӌԂČs du MeÓŒ decin du travail pour avis !!!???

Pourquoi la CFDT n’a pas signeÓŒ cet accord ?

Dans le cadre de cette neӌ gociation, il eӌ tait suicidaire et irresponsable de parapher cet accord sans les informations importantes, sur le devenir de la socieӌ teӌ et de ses salarieӌ s sur les 3 prochaines anneӌ es.
Le projet du plan aÓŒÔ‚Č 3 ans ne sera preÓŒ senteÓŒ qu’au cours du ComiteÓŒ d’Entreprise de FeÓŒ vrier 2008. ApreӌԂČs la signature de l’accord !!!
Trop tard pour infleÓŒ chir les impacts sociaux qui ne manqueront pas de surgir au travers de l’application de cette GPEC.
Il est certain qu’il y aura des restructurations de services, d’eÓŒ quipes, de sites et d’agences ayant des conseÓŒ quences sur l’emploi.
Au comiteӌ de groupe de GEOPOST du 14 Deӌ cembre 2008, il a eӌ teӌ confirmeӌ de grands changements, entre autre, le transfert des clients 18Hrs vers Exapaq deӌ s le deӌ but 2008.
La Direction deÓŒ mentait reÓŒ gulieӌԂČrement depuis deÓŒ but Octobre 2007 les informations donneÓŒ es par la CFDT.

Certaine largesse ont-elles peseÓŒ es dans la signature ??

Il est vrai qu’il y a de reÓŒ elles avanceÓŒ es dans cet accord. Malheureusement elle ne concerne pas les salarieÓŒ s. Seuls les syndicats signataires en beÓŒ neÓŒ ficieront !!!
- 16 deÓŒ placements annuels sur 3 ans tous frais payeÓŒ s ce qui repreÓŒ sente au
minimum 10 000 Euros de remboursement de frais de deÓŒ placement pour aller vendre cet accord aupreӌԂČs des colleӌԂČgues.
- 32 jours de deÓŒ leÓŒ gations suppleÓŒ mentaires par an et par syndicats. 10000 Euros et 32 jours de deÓŒ leÓŒ gations, le prix de la signature !!!Bizarrement, le
seul point non mis en avant par les signataires. Pourtant le plus important,
non ???

La CFDT, treӌԂČs prochainement, demandera l’ouverture d’une NeÓŒ gociation GPEC au niveau du groupe GEOPOST.
Pour la CFDT, les restructurations des filiales et donc de Chronopost doivent eӌԀštre envisageÓŒ es au niveau du groupe GEOPOST qui dispose de beaucoup plus de moyens pour geÓŒ rer les difficulteÓŒ s des filiales.

DernieӌԂČre minute !!!!

C’est parti. Moins d’une semaine apreӌԂČs la signature de l’accord GPEC (Mardi 15/01), la Direction vient d’annoncer, aÓŒÔ‚Č l’occasion du ComiteÓŒ d’Entreprise du 22 Janvier, la premieӌԂČre mesure de reÓŒ organisation ayant un impact sur les salarieÓŒ s.
L’Agence de MASSY ferme et ses salarieÓŒ s sont muteÓŒ s de force !!!
Pour la Direction, les salarieÓŒ s n’auront que le choix d’accepter les postes proposeÓŒ s, quels qu’ils soient. En cas de refus, ils seront licencieÓŒ s !!!
La CFDT, seul syndicat aÓŒÔ‚Č n’avoir pas signeÓŒ l’accord GPEC, avait donc vu juste depuis le deÓŒ but. Et ce n’est que le deÓŒ but... !!!
La CFDT mettra tout en Ó…Ô€œuvre, lancera toutes les proceÓŒ dures y compris devant les tribunaux afin de faire respecter le droit et de garantir les inteÓŒ reӌԀšts des salarieÓŒ s.
Nous vous tiendrons informeÓŒ s de la suite des eÓŒ veÓŒ nements et n’heÓŒ sitez pas aÓŒÔ‚Č prendre contact avec nous. Ensemble nous serons plus fort, ensemble nous saurons faire respecter le droit !!!


Documents joints

tract complet en pdf
tract complet en pdf