Salaires 2008 : LA CFDT PRESERVE L’ESSENTIEL !

mardi 3 juin 2008
popularité : 3%

Si la CFDT espérait plus de la négociation salariale 2008, les avancées obtenues dans la dernière ligne droite, en garantissant aux salariés une progression salariale loin d’être négligeable, permettent de préserver l’essentiel.

La quasi-totalité des acquis salariaux de ces dernières années l’ont été grâce à la CFDT, mais depuis quelques semaines et à chaque accord signé par la CFDT, les remontées de nos militants pointent les critiques acerbes de la part des organisations syndicales non signataires. Pour éradiquer toutes polémiques, la CFDT interpelle ces mêmes organisations syndicales afin de faire jouer leur droit d’opposition et de demander de nouvelles ouvertures de négociations salarialesà¢â‚¬Â¦

Mesures 2008 : des avancées

- Classes I et II

Selon le grade et l’ancienneté du personnel de classe I et II les augmentations varieront de 2,5% à 3,2%. La valeur du point en euros augmente en effet de 0,5% le 1er mai et de 2% le 1er juillet. Des mesures de grille, prenant effet au 1er mai, viennent compléter l’ensemble.

- Classes III et IV
Pour les classes III et IV, les augmentations générales seront respectivement de 1 % et 0,8 %. En ajoutant les augmentations individuelles, les augmentations pourront être en moyenne de 3% pour la classe III et de 3,3% pour la classe IV. Ces augmentations individuelles sont établies en fonction du niveau de rémunération et de l’appréciation de chacun.
Pour la classe IV, depuis NGC, les fonctionnaires sont concernés par la négociation salariale annuelle !

- Classes I et II : L’augmentation obtenue, pour mesurée qu’elle soit, est significative. La signature de cet accord permet d’éviter un décrochage des salaires par rapport au niveau de l’inflation.

- Classes III et IV : Des garanties en plus ! Contrairement à de nombreuses entreprises, les cadres et cadres supérieurs de La Poste bénéficient d’un encadrement de leur rémunération négocié par la CFDT, encadrement qui permet des garanties minimum d’augmentation !

Nouvelle grille de rémunération :

Depuis plus de 10 ans, la CFDT s’emploie à construire un socle de droits nouveaux et de garanties collectives pour les agents contractuels de La Poste. Avec la nouvelle grille de rémunération qui s’applique depuis juillet 2007 la CFDT agit, une fois encore, pour que les agents contractuels soient reconnus comme des postiers à part entière.
Pour les niveaux I-2 à II-3, le salaire de base brut annuel est déterminé par la valeur des coefficients ci-dessous multipliés par la valeur du point en cours en euro brut annuel en vigueur.

Ancienneté Minima 1 an 3 ans 6 ans 9 ans 12 ans 15 ans 18 ans 20 ans 24 ans
I-2 367,32 369,80 372,43 376,39 385,39 392,07 398,75 405,53 411,39 415,63
I-3 373,18 377,99 386,90 391,94 400,40 407,02 413,64 420,36 427,38 431,78
II-1 383,69 393,75 407,13 412,15 420,40 427,10 433,70 440,30 447,40 452,01
II-2 389,56 408,63 426,40 431,72 439,70 446,30 452,90 459,60 466,60 471,41
II-3 401,70 424,70 447,80 458,00 467,50 477,00 485,00 493,00 500,00 505,15

La valeur du point de coefficient au 1er juillet 2008 sera de 43,63à¢â€šÂ¬.

Pour les cadres :

à¢â€šÂ¬ Bruts annuels Minima 3 ans d’ancienneté 6 ans d’ancienneté 10 ans d’ancienneté 15 ans d’ancienneté 20 ans d’ancienneté
III-1 18 281 19 422 19 828 20 121 20 910 21 805
III-2 19 725 20 930 21 276 21 620 22 566 23 508
III-3 21 095 22 366 22 763 23 160 24 157 25 152

Salaires des contractuels : différentiels 2007/2008 quelques exemples !

Salaire : minima 2007 Salaire : minima 2008 différentiel 2007/2008

- ACC12 :
- Salaire : minima 2007 : 364,76 x 42,62 = 15 546,07 brut annuel
- Salaire : minima 2008  : 367,32 x 43,69 = 16 048,21 brut annuel
- différentiel 2007/2008 : 502 à¢â€šÂ¬ brut annuel

- ACC12 : 1 an d’ancienneté
- Salaire : minima 2007 :367,96 x 42,62 = 15 673,93 brut annuel
- Salaire : minima 2008 :369,80 x 43,63 = 16 134,37 brut annuel
- différentiel 2007/2008 :460 à¢â€šÂ¬ brut annuel

- ACC21 :

- Salaire : minima 2007 :382,16 x 42,62 = 16 287,65 brut annuel
- Salaire : minima 2008 :383,69 x 43,63 = 16 740,39 brut annuel
- différentiel 2007/2008 :453 à¢â€šÂ¬ brut annuel

Pour le salaire brut mensuel : diviser le brut annuel par douze et rajouter le complément poste

Complément Poste : une revalorisation pour tous les postiers

Dans un premier temps La Poste ne proposait aucune augmentation du complément poste. Pendant la négociation La Poste a « généreusement » fait une proposition d’augmentation de ce complément à 1,6 % pour les seulsà¢â‚¬Â¦.salariés. Au final, nous repartons avec une augmentation de 2,3% pour l’ensemble des postiers, fonctionnaires compris. S’il est vrai que les augmentations salariales des fonctionnaires (+0,8% en 2008) relèvent de la responsabilité de l’Etat, il n’en est pas de même pour le complément poste à la main de l’entreprise.


La CFDT a exigé, seule, dès le démarrage de la négociation, que les fonctionnaires soient concernés par cette négociation. Cette augmentation, pour symbolique qu’elle soit par rapport à notre revendication d’un complément à 20% du salaire indiciaire, marque la volonté de la CFDT d’obtenir du pouvoir d’achat pour tous les postiers.

Complément Poste I-2 I-3 II-1
Montant mensuel (en euros) 60,43 à¢â€šÂ¬ 66,83 à¢â€šÂ¬ 72,61 à¢â€šÂ¬
Montant du complément bi-annuel (payé en février et en septembre) 363,02 à¢â€šÂ¬ 363,02 à¢â€šÂ¬ 363,02 à¢â€šÂ¬

*la partie bi-annuelle, c’est la prime de résultat d’exploitation. Elle est pour certains grades, intégrée dans le complément poste (II-2, II-3, III,1 etc.).

Complément pour charge de familles :

Les montants du complément pour charges de famille pour un agent à temps complet sont portés, à compter du mois de juillet 2008 à  :

- 84,5 à¢â€šÂ¬ par mois pour 2 enfants
- 208 à¢â€šÂ¬ par mois pour 3 enfants
- 146,5 à¢â€šÂ¬ par mois par enfant au-delà du troisième

La CFDT contre des mesures à minima

Sans accord signé ou avec un accord dénoncé, l’augmentation pour les classes I et II serait ramenée à 2,3 % en 3 fois (mai, juillet et janvier 2009) au lieu de 2,5% répartis sur mai et juillet. Les mesures de grilles se trouveraient fortement minorées et les augmentations obtenues pour les cadres et les cadres supérieurs seraient réduites dans les mêmes proportions.
L’augmentation du complément poste ne serait plus que de 1,8% et les fonctionnaires toucheraientà¢â‚¬Â¦.0à¢â€šÂ¬ de plus !

Une négociation salariale en danger

D’ici 2009, la loi va entériner la « déclaration commune » acceptée par la CFDT et la CGT et les organisations patronales sur la représentativité des organisations syndicales. A partir de cette date, pour s’appliquer, un accord devra répondre à ces deux conditions :

- être signé par une ou des organisations représentant au moins 30% du personnel
- ne pas être dénoncé par une ou des organisations représentant au moins 50% du même personnel.

Dans ces conditions, un prochain accord salarial signé par la CFDT (17% des voix), la CFTC (5% des voix) et la CGC (2%) ne pourrait pas s’appliquer. Jusqu’à présent la CGT et SUD (54% des voix à eux 2) ne signent pas ces accords (sans s’y opposer jamais !) et c’est dans l’ordre des choses. En revanche que FO (16% des voix), syndicat dit réformiste, rejoigne de plus en plus fréquemment le camp du refus pose clairement la question du devenir des avancées sociales à La Poste. Dorénavant, avec cette nouvelle règle, toutes les organisations syndicales et les postiers électeurs seront face à leurs responsabilités.


Documents joints

tract complet en pdf
tract complet en pdf
Négociation salariale 2008
Négociation salariale 2008
Accord relatif aux mesures salariales (...)
Accord relatif aux mesures salariales (...)

Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)