UN SEUL OBJECTIF L’ EMPLOI !

mercredi 25 janvier 2006
par  Bernard Zago
popularité : 3%

Depuis plusieurs semaines La CFDT n’a eu de cesse que demander l’ouverture de réelles négociations sur l’emploi. La dernière plénière de vendredi dernier a permis d’avoir l’ensemble des éléments du dossier de la réorganisation : le chantier des lignes et du cedex, les services arrières et la manutention. Les préliminaires sont donc terminés.
Partant de toutes ces nouvelles données, La CFDT a déposé une audience auprès de la direction afin de négocier, chantier par chantier,l’emploi dans sa globalité. La CFDT n’a en aucun cas refusé le dialogue et le partage des gains de productivité. Mais pour aboutir à des avancées concrètes, encore faut-il se mettre autour d’une table et aller chercher ce qui est négociable ! La négociation a permis d’obtenir quelques réponses qui répondent à certaines attentes des facteurs.

La piétonne :

La CFDT, à la demande des facteurs, a exigé que la Direction fournisse sur l’ensemble des quartiers et zones, les bulletins d’itinéraires mentionnant le nombre de points de distribution et le nombre de recommandés. Eléments essentiels pour que les agents puissent participer à la vente dans de bonnes conditions. La Direction accède à notre demande.
La CFDT revendique, pour alléger la charge de travail des facteurs, des positions de travail supplémentaires. Sur cette revendication la direction répond qu’elle ne réinjectera pas de quartiers, le travail fourni lors des découpages, « prend en compte tous les aspects techniques de la distribution (dégroupage, distribution, réexp...) ». La mécanisation ( TG3 ) et le transfert des points importants de distribution sur le chantier PDI permettra « dixit la direction » d’alléger la charge. Ce trafic étant traité à part et emporté par les chauffeurs.
La CFDT continuera, avec les facteurs, à revendiquer tout au long du processus des QL.

Facteur de secteur, volant de remplacement :

La CFDT depuis plusieurs années réclame que les facteurs de secteur ne soient pas rouleurs à cent pour cent. Demain dans la nouvelle organisation, le métier de FS sera revalorisé !
La Direction accepte que les FS puissent à hauteur de 20% effectuer d’autres missions (remplacement du CE, QS des quartiers, animation...), et pour cela elle répond à la demande de la CFDT et injecte 4,8 emplois dans le volant. Elle accepte aussi à la demande de la CFDT de nommer localement en surnombre, 2 facteurs de secteur issus de la dernière VPP.
Aujourd’hui 22 FS cadre référentiel , demain après négos 24 FS.
La CFDT comme dans toutes les réorganisations obtient à Paris 13 l’augmentation du volant de remplacement. Le volant sera porté à 25% au lieu de 20%, hors agents inaptes. Les agents à aptitudes réduites seront affectés à des positions de travail prenant en compte leur handicap.
La CFDT obtient 7 volants supplémentaires.
La CFDT continue de revendiquer la sectorisation du volant de remplacement. Professionnaliser les rouleurs passe impérativement par cette phase notamment sur les zones !

Les surnombres, les intérimaires :

La CFDT au regard des reprises d’emplois, a demandé qu’aucun agent de Paris 13 ne soit déplacé ou muté d’office ! La Direction répond positivement. Elle accepte de les garder en surnombre, d’autant que dans la montée en charge de la nouvelle réorganisation, le renfort de ces agents sera indispensable.
La CFDT revendique un accord sur la « déprécarisation » à Paris 13. En effet la Poste a embauché plus d’une vingtaine d’intérimaires et La CFDT souhaite les voir intégrer notre entreprise. A cette demande légitime, la Direction prend acte sur le principe, mais renvoie à la DOTC Sud la décision finale. La CFDT est intervenue, la réponse ne devrait pas tarder !
Nous ferons tout pour qu’elle soit positive !
Les lignes motorisées ménages, le cedex :

La CFDT a réclamé que les lignes puissent aussi bénéficier des organigrammes et des points à distribuer. Même si le découpage n’est pas finalisé, la distribution des PDI, des UI, des dépà´ts concierges en objets ordinaires et objets signalés modifie considérablement les activités des chauffeurs. La CFDT revendique dans ce service un nombre suffisant de positions de travail. Le maintien à 20 lignes, doit permettre d’écouler l’ensemble du trafic ! En effet l’arrivée de points supplémentaires ( PDI ), la distribution des recommandés, le transport des facteurs, le port de charge tout simplement ( en kg et encombrement) doit redéfinir le nombre d’emploi !
Comme pour les lignes, le samedi sur deux au cedex reste. Les activités restent inchangées. Seule l’organisation du samedi est modifiée , une adéquation des deux services sera trouvée pour effectuer l’ensemble des travaux, transport, distribution etc.

Poursuivons les négos :

Le chemin de la négociation n’est pas un long fleuve tranquille. La Direction reste ferme sur ses positions, ne pas injecter des positions de travail à la piétonne. La première étape en bilatérale a permis d’engranger des avancées. Mais la CFDT ne s’arrêtera pas là , la plénière de vendredi 27 janvier permettra de tirer un premier bilan avec les autres organisations syndicales. La CFDT continuera dans sa démarche de négociation pour arracher d’autres avancées pour les salariés. D’ores et déjà la CFDT revendique des PT à la piétonne, aux lignes... une utilisation des vélos pour les sorties OS pour les volontaires ( aspects de sécurité liés à l’utilisation des vélos) ; le volant sectorisé par brigade dans un premier temps puis par SAR ; l’organisation des services arrières tel que la cabine ; les organigrammes et chronogramme pour l’ensemble des services bien en amont des différents CHSCT et bien sà »r, des compensations pour la mise en à…“uvre de la nouvelle réorganisation.
Autant de sujets encore à venir et à négocier...


Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

[Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)