Nouvel article

Aux donneurs de leçons
vendredi 28 novembre 2008
popularité : 11%

Quelle ne fut pas notre surprise de découvrir le dernier tract de Force ouvrière intitulé « Pour Force ouvrière, il n’y a pas de léger mieux à Gonesse ».

Dans ce tract, cette organisation syndicale se permet d’indiquer que : « contrairement aux affirmations de la CFDT et de la CGT, lors de la plénière du 29 aoà »t 2008 consacrée à la vague de licenciement sur la PIC Paris Nord Gonesse, pour Force Ouvrière il n’y a jamais eu de changement ni de léger mieux pour le personnel. Depuis fort longtemps, Force Ouvrière n’a de cesse de dénoncer le climat de mal être sur la PIC. Le rapport de l’ARACT a relevé point par point l’ensemble des problèmes du centre ».

Dans ce même tract, cette même organisation termine par : « contrairement à la période estivale, certaines organisations syndicales ont décidé de ne plus faire preuve de complaisance envers la Direction et ses dérives. Force Ouvrière ne peut que se satisfaire d’une telle décision. Nous sommes convaincus que seule l’unité syndicale pourra faire aboutir les revendications du personnel ».

DE QUI SE MOQUE T’ON ?

La CFDT ne souhaitait pas entrer dans les polémiques, pourtant nous ne pouvons laisser faireà¢â‚¬Â¦

Comment une organisation syndicale, qui ne décroche pas un mot à la table des négociations, ni sur le plan local, ni sur la DOTC peut se permettre de jouer les grands donneurs de leçons. Sincèrement, c’est vraiment se fiche de la « gueule du monde ». Pour la petite histoire, certains militants FO qui montaient pour la première fois en plénière sur la PIC, se sont même étonnés du peu de participation de leurs représentants (permanents compris).

La CFDT, vous le savez, n’a eu de cesse d’à…“uvrer pour essayer d’améliorer les conditions de travail sur la PIC. Nous avons d’ailleurs été à l’initiative de l’enquête de l’ARACT. Nous avions à l’époque pas fait l’unanimité tant du cà´té patronal que du cà´té de Force Ouvrière. C’est comique de voir qu’aujourd’hui, les mêmes qui trouvaient à l’époque notre démarche délirante, cite à tous bout de champ le rapport de 70 pages pour démontrer qu’ils n’ont de cesse de dénoncer le climat de mal être sur la PIC.

Pour ce qui est de la vague de licenciement de cet été, la CFDT s’étonne que Force Ouvrière ne fasse que dénoncer les licenciements abusifs. En effet, lorsqu’on parle de licenciements abusifs, c’est qu’on a eu connaissance des dossiers et qu’après étude de ceux-ci on a bien la preuve que ces agents ont été licenciés d’une manière abusive. Il y a donc, dans ce cas, plus d’urgence à saisir les conseils des prud’hommes que de dénoncer les faits dans un tract !!!

De même, comment parler d’unité syndicale alors qu’on n’a pas répondu au dernier courrier d’invitation à une intersyndicale tournant autour des dérives en matière de RAP (seule la CGT et la CFDT se sont rencontrées).
La CFDT n’a jamais dit que les conditions de travail sur la PIC étaient idylliques. Mais lorsque nous sommes en plénière, nous essayons comme la CGT, d’agir, de faire des propositions pour que les choses changent.

Peut-être devrions-nous faire comme les donneurs de leçons, s’asseoir et attendre que ça se passe !!!


Documents joints

Tract complet en PDF
Tract complet en PDF

Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)