Répondre à nos attentes !

vendredi 28 novembre 2008
par  Bernard Zago
popularité : 18%

Depuis plusieurs semaines les délégués CFDT et le personnel ont fait part de leurs doléances auprès de Monsieur COURTIAL Philippe, directeur du bassin I.D.F. Ces doléances concernant le picking, la distribution et le manque de matériels pour effectuer leurs tâches dans de bonne conditions, ainsi que l’obtention de différentes primes, tardent à trouver un interlocuteur afin de répondre aux attentes des distributeurs et des magasiniers.

Pour une réelle reconnaissance

Lors des négociations de la convention collective, pour évaluer le temps de préparation, la CFDT s’est appuyée sur un nombre de documents inférieur ou égal à 8. Aujourd’hui, le nombre de documents est plus important et nous demandons que le barème de décompte du temps de préparation soit revu et adapté à la réalité, tel qu’il est pointé dans le cahier de doléances. Les distributeurs se voient encore aujourd’hui interdire la massification des documents et en même temps Médiapost impose des feuilles de route avec des dates de distribution sur plusieurs jours. Cela augmente les frais de transport des distributeurs et l’entreprise continue de l’ignorer ! Faire appel aux sous-traitants pour rattraper les secteurs en difficulté n’est pas cohérent avec le développement durable, prà´né par Médiapost. Mais ce sont encore les distributeurs qui en paient les conséquences directes !

Sur le picking, nous sommes en désaccord sur la gestion actuelle. Nous demandons qu’un deuxième quart d’heure soit accordé pour chaque feuille de route dont la prise de documents dépasse 200 kilos. De plus, les distributeurs refusent de venir sur rendez-vous, pas parce que cela arrange la direction locale, mais au nom de la liberté des horaires. Nous avons également revendiqué une meilleure gestion dans la prise des congés (3 semaines consécutives en été), des primes de fin d’année, des matériels mieux adaptés : chaussures de marche, une meilleure couverture sociale avec un accord de groupe pour la mutuelleà¢â‚¬Â¦etc., autant de points qui relèvent du national et que notre fédération CFDT défendra.

Pour autant la direction locale, ne doit en aucun cas les occulter !

Pour une amélioration des conditions de travail

Régulièrement les problèmes de matériels remontent de la part des distributeurs et des magasiniers. La dotation des EPI telle quelle est préconisé dans le code du travail, et même les outils de tous les jours font défaut : tables de préparation, transpalettes, cutters, gants, cercleusesà¢â‚¬Â¦autant d’outils de travail indispensables pour un meilleur fonctionnement et pour améliorer les conditions de travail de tous les jours qui sont bien du ressort de la direction locale.

Pour conclure

L’ensemble du personnel de la plate-forme de Lognes, distributeurs, magasiniers, accompagnés des délégués syndicaux demande aux dirigeants de notre entreprise de prendre en compte nos revendications. Aujourd’hui nous sommes en arrêt de travail, parce que l’entreprise et la direction locale nous y contraignent.

Ensemble, nous pouvons faire reculer Médiapost.


Documents joints

Tract complet en PDF
Tract complet en PDF