Une (ré)organisation en question...

vendredi 13 février 2009
popularité : 6%

A.C.T

C’est le service qui attire les regards, des restes en pagaille, des agents usés, au bord de la rupture et aussi incroyable que cela puisse paraître une direction sans réaction. Un service qui aujourd’hui tourne en J+1 et des délais contractuels qui ne sont pas respectés, mais toujours pas de réaction. Le rattachement de ce service à la production n’est pas une réussite, c’est une évidence, et à trop vouloir faire de productivité c’est la santé des agents autant que la qualité de service que l’on dégrade. Pour la CFDT, il faut redimensionner l’A.C.T à la hauteur de ce qu’il était avant et pourquoi ne pas admettre que ce service était à sa place au milieu de la S3Cà¢â‚¬Â¦

NEC

Mais l’A.C.T n’est pas le seul à souffrir de cette réorganisation, les conditions de travail à la NEC se sont dégradées elles-aussi. Le manque d’effectif est criant et les fins de vacations difficiles et par-dessus le marché, ce sont les agents de ce service qui sont obligés de faire la lifterie(mission logiquement dédiée à la manutention). Trop, c’est trop !! La encore il faut réajuster les effectifs et organiser les missions en fonction des contraintes de production.

Départ bureaux : d’incohérence en incohérence

Fermeture de bureaux, promotions supprimées, annulation des renforts, on aura tout entendu ou cru entendre sur ce service, ce qui est sur, c’est qu’on demande beaucoup aux agents pour peu de retourà¢â‚¬Â¦des retours, on peut aussi en parler.

Ils sont devenus d’un coup une priorité, bizarre, à BONVIN on priorise des encours en J+15 mais pas le traitement en « J »à¢â‚¬Â¦cherchez l’erreur ! Aujourd’hui ce sont les agents qui doivent supporter, les incohérences mis en place par leurs responsables hiérarchiques.

Et quand on demande aux agents de porter leurs EPI(contrà´le effectué par les facteurs qualités de la collecteà¢â‚¬Â¦.) encore faut-il mettre à leurs dispositions des casiers où rangés leurs tenues, ou faut-il qu’ils les promènent avec eux à longueur de journées..

S3c

A la S3C c’est toujours plus mais avec toujours moins ! Critique la CFDT ? Non , réaliste ! les missions s’accumulent pour certains, mais le tout avec moins de personnel.
Pour la CFDT il s’agit d’assouplir les horaires de certains services ou bien de repenser le commissionnement des espaces ventes (qui satisfont pleinement leur hiérarchie..)
La motivation ne vient pas toute seule, elle se créeà¢â‚¬Â¦

Et une collecte en question...

L’organisation de ce service, surtout sur RICHEPIN n’est pas exempte de tout reproche loin s’en faut, que ce soit au niveau de l’organisation, de la gestion de l’effectif ou des décisions manageriale . Et la CFDT se pose des questions sur la volonté de mettre en place un climat serein.
Tour d’horizon.

Des travaux encombrants

Encombrants et dangereux, que ces travaux soient entrepris pour améliorer les conditions de travail est une chose et la CFDT consciente du pourquoi s’en réjouit. Mais en attendant de profiter de ces améliorations, les agents ont du subir des conditions de travail trop difficiles pour ne pas demander des compensations. Il a fallu travailler entre les gravats et dans le froid (puisque les portes et les rideaux avaient été enlevés) et ce, pendant plusieurs jours.

Pour la CFDT des compensations sont nécessaires !

Mais il n y’a pas que les travaux qui nous dérangent, aujourd’hui l’organisation de ce service rejaillît sur tous les autres, ainsi les liaisons censées relever l’A.C.T ne sont pas toujours assurées, amplifiant les problèmes déjà importants de ce dernier, les bureaux ne sont parfois pas relevés en temps et en heure parce que les collecteurs redoutent les réactions de leur managers s’ils n’arrivent pas à la sacro sainte heure de flashage. Pas grave de rentrer à vide, si c’est dans les tempsà¢â‚¬Â¦
Quant aux samedis, après nous avoir expliqué que le projet que l’on avait presenté ne pouvait pas se mettre en place parce que les effectifs étaient trop justes, on est estomaqué de constater que nombre de ligne sont effectuées par 2 agentsà¢â‚¬Â¦
Surpris aussi de constater que les horaires de RICHEPIN sont inadaptés aux besoins puisqu’il existe des liaisons après l’heure théorique de fermeture.

Malgré tout, les agents, consciencieux et professionnels terminent le travail au-delà de leur vacation et le tout sans compensations !!Jusqu’à quandà¢â‚¬Â¦ ?

C’est tout ? Non même pas, le nombre de véhicule est parfois insuffisant, les lignes font des doublons et les problèmes d’attributions des lignes persistent, de même que la nomination des 2.1

On arrêtera là , le constat est suffisamment parlant. Maintenant place aux améliorations, la CFDT prendra sa part de responsabilité pour amener la direction à infléchir certaines de ses positions et à faire en sorte que chacun s’y retrouve, en termes de promotions, de conditions de travail ou de régimes de travail.


Documents joints

Tract complet en PDF
Tract complet en PDF

Brèves

5 mai 2015 - Brochure d’accueil aux nouveaux salariés de La Poste

Vous venez d’arriver à La Poste, vous souhaitez des informations sur les contrats de (...)

12 mars 2015 - Accord Salarial 2015

Accord salarial 2015 Accord Cadre QVT 2013
Pour mémoire : Dispositions salariales pour 2014 (...)